Publicité

Distance de sécurité entre véhicules : ce que vous risquez à ne pas les respecter

Les distances de sécurité représentent un enjeu fort de la prévention routière. Elles permettent de limiter les collisions ou les carambolages, et sauvent souvent des vies. D’après l’observatoire de la SANEF, 23 % des conducteurs ne respectent pourtant pas cette règle de sécurité essentielle du Code de la route. Découvrez ce que prévoit la loi pour l’infraction du non-respect de la distance de sécurité, et les astuces pour ne pas être trop proche des autres véhicules.

L’article R412-12 du Code de la route réglemente la distance entre les voitures. Ainsi, l'absence de distance de sécurité suffisante que ce soit en ville, hors agglomération ou sur autoroute constitue une contravention de 4e classe, sanctionnée par : la perte de 3 points et une amende forfaitaire de 135 €.

La distance de sécurité minimale à respecter entre deux véhicules est de deux secondes. Elle a pour objectif d'éviter les collisions en cas de freinage brutal du premier véhicule ou en cas d'imprévu. Ainsi, elle prend en compte le temps de réaction (une seconde en moyenne) et une marge de sécurité. "Cette distance est d'autant plus grande que la vitesse est plus élevée" rappelle le Code de la route.

La distance de sécurité se calcule approximativement en multipliant par trois le chiffre des dizaines de la vitesse, et en multipliant par deux ce résultat. Voici un exemple : à 50 km/h en agglomération, multipliez 5x3 = 15 puis 15x2 = 30. Il faudra alors laisser une distance d'environ 30 m lorsque vous roulez à 50 km/h. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite