Publicité

Diverticules : causes, symptômes, alimentation adaptée, traitement

Touchant près de 30 % des individus après 60 ans, les diverticules sont considérés comme des anomalies anatomiques du côlon. Ces petites hernies peuvent s’infecter dans certains cas, provoquant d’importantes complications. À quoi sont dus les diverticules ? Doivent-ils nécessairement faire l’objet d’une prise en charge ? Existe-t-il des moyens de prévenir leur formation ?

Sortes de petites cavités de 0,5 cm à 1 cm de diamètre se formant au niveau de la surface extérieure du côlon, les diverticules ont tendance à se développer et à se multiplier avec l’âge. Si l’ensemble du côlon peut être concerné, on remarque toutefois que les diverticules se forment majoritairement au niveau du côlon sigmoïde, du côlon gauche et transverse, qui sont les sections connectées au rectum. Les poches se créent principalement sous l’effet d’une pression excessive et durable à l’intérieur du côlon. La muqueuse, qui est la couche interne du côlon, est alors poussée vers la couche musculaire appelée « musculeuse », jusqu’à ressortir au sein de la cavité péritonéale. Généralement, les diverticules se développent aux endroits précis où les structures sanguines s’insèrent dans la musculeuse, car il s’agit de zones de fragilité. Dans la très grande majorité des cas, ces saillies sont bénignes et n’entraînent pas de symptômes spécifiques. Dans 10 % des cas, en revanche, les diverticules sont susceptibles de s’infecter sous l’impulsion de différents facteurs, néanmoins sans risque accru de cancérisation (d’après (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite