Publicité

Divorce et séparation : les différentes aides financières

Gérer une séparation ou un divorce est déjà une épreuve en soi. Mais cela implique souvent également des changements matériels qui peuvent être coûteux ou difficiles à organiser seule. Pour vous accompagner dans cette nouvelle vie, vous pouvez solliciter plusieurs aides financières auprès de l’État.

Sachez que vous pouvez demander une prime de déménagement si vous avez trois enfants à charge (dont le plus jeune à au moins deux ans) à l’issue de votre séparation ou de votre divorce. Vous devez également vous assurer que votre nouveau logement est éligible à l’Aide personnelle au logement (APL) ou à l’Allocation de logement familiale (ALF). Le montant de cette prime, à solliciter auprès de la Caf dans les six mois après votre déménagement, s’élève au montant réellement payé dans la limite de 998 euros. Pensez à conserver toutes les factures.

Une fois installée, vous pouvez demander l’une des aides suivantes pour vous aider à payer votre loyer :

Le versement de ces allocations est soumis à des conditions de ressources. En cas de grandes difficultés, vous pouvez également vous tourner vers le Fonds de solidarité pour le logement de votre département.

Si vous vous retrouvez seule avec vos enfants, sans réel soutien financier de votre ex-conjoint, vous pouvez demander l’Allocation de soutien familial (ASF). Pour cela, vous devez résider en France, toucher moins de 115 euros de pension alimentaire, avoir des enfants de moins de 20 ans. Sans condition de ressources, cette allocation constitue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite