Don du sang : les homosexuels ne feront plus l’objet de discrimination

Margot Ruyter

Les députés ont voté hier la suppression du critère discriminant à l’encontre des homosexuels lors du don du sang. Actuellement, les personnes homosexuelles doivent attendre 4 mois sans rapport sexuel avant de pouvoir donner leur sang. Une durée non imposée aux hétérosexuels.

« Les critères de sélection du donneur ne peuvent être fondés sur le sexe du ou des partenaires avec lesquels il aurait entretenu des relations sexuelles ». Les députés ont voté, le 1er juillet, l’amendement proposé par le député PS, Hervé Saulignac, qui met fin à la discrimination envers les donneurs homosexuels lors d’un don du sang, rapporte « Le Parisien ». Il ne sera ainsi plus question de critères différents entre un donneur homosexuel et un donneur hétérosexuel. Un amendement qui s’inscrit dans le projet de loi bioéthique.  

L’amendement prévoit également la cessation des 4 mois d’abstinence sexuelle imposée aux donneurs homosexuels. Une obligation profondément discriminatoire car non imposée aux donneurs hétérosexuels. « Fier d'avoir cosigné et voté à l'instant en commission spéciale bioéthique l'amendement d'Hervé Saulignac visant à supprimer le délai d'abstinence sexuelle imposé aux homosexuels et bisexuels pour le don du sang », a partagé le député EDS (Écologie démocratie solidarité), Matthieu Orphelin, dans un tweet publié hier. « Parce que le combat contre toute forme de discrimination est essentiel, je suis fière que la commission spéciale bioéthique, que je préside, ait voté cet amendement permettant aux homosexuels de donner leur sang. Un donneur est un donneur ! Peu importe son orientation sexuelle », a salué la députée et porte-parole du groupe Agir, Agnès Firmin Le Bodo, sur...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi