Publicité

"Une douleur infinie" : l’unique raison pour laquelle Françoise Hardy s’inquiète de mourir

Françoise Hardy ne fêtera pas son 80e anniversaire, le 17 janvier 2024. Atteinte d'un cancer lymphatique depuis 2004 et d'un cancer du pharynx depuis 2018, la chanteuse souffre le martyre. À cause des traitements qu'elle a suivis, elle dit ne "plus pouvoir fêter quoi que ce soit avec qui que ce soit" dans les colonnes du Parisien. Favorable à la légalisation de l'euthanasie, l'interprète de Tous les garçons et les filles a les glandes salivaires brûlées, le système digestif "déréglé" et ne peut plus "respirer normalement". Fatiguée de ce combat qu'elle mène depuis des années, Françoise Hardy a plusieurs fois expliqué avoir peur de mourir même si elle attend ce moment avec sérénité. "Si je dois passer de l'autre côté en 2024, j'aimerais, comme tout le monde, que ce soit rapide et pas trop douloureux", confie-t-elle à nos confrères. Malgré tout, Françoise Hardy appréhende la "douleur de la séparation" avec Thomas Dutronc, son fils, et Jacques Dutronc, son mari, qui sera, elle le sait, "infinie". "Je veux croire que les liens les plus forts se maintiennent quoi qu’il arrive et où que l’on soit", philosophe-t-elle.

À 80 ans, Françoise Hardy tire un bilan de sa vie professionnelle et de sa vie personnelle. Chanteuse à succès, interprète de nombreux tubes et icône yé-yé, elle préfère évoquer sa famille que sa carrière. Sa "chance" dit-elle, "a été d'avoir un mari tel que Jacques" même si leur "relation aura été difficile". Séparés depuis 1988, les deux artistes n'ont jamais divorcé. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite