Drame familial dans le Finistère : la mère de famille avait signalé avoir reçu une "gifle" de son mari aux gendarmes

diegoparra/PIXABAY

C'est une découverte dramatique qu'on fait les gendarmes de Carantec. Dans ce village du Finistère, ils ont retrouvé les corps sans vie de quatre membres d'une même famille dimanche 30 octobre 2022, selon l'AFP. Appelées par la mère de l'épouse, les forces de l'ordre sont d'abord tombées sur le père, pendu dans la cage d'escalier puis sa femme, gisant dans leur lit, et enfin leurs deux fillettes, elles aussi mortes dans leurs chambres. Pour le moment, l'enquête est toujours en cours et la thèse de l'empoisonnement est privilégiée puisque les corps des femmes ne présentaient aucune blessure. Lundi 31 octobre 2022, le parquet a révélé que le couple se trouvait actuellement en pleine séparation et que Florence, la mère de famille, avait assuré avoir reçu "une gifle", comme le rapporte l'AFP. Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Brest a expliqué qu'elle s'était présentée à la gendarmerie le 19 octobre 2022 pour signaler avoir été frappée le 8 octobre 2022, sans porter plainte. "Elle estime que ce n’est pas opportun de donner une suite judiciaire à cela, mais elle préfère le signaler", ajoutait Camille Miansoni, selon lequel la mère de famille avait indiqué qu'il n'y avait "jamais eu de violences physiques" durant ses 13 années de vie commune avec son conjoint.

Selon le procureur de la République, l'accusé aurait "sans doute" été auditionné par les forces de l'ordre "si ce drame n’était pas intervenu". La mère de famille avait également annoncé qu’elle quittait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite