Publicité

Droit : tout savoir sur l'hypothèque immobilier

À quoi ça sert ?

A sécuriser la banque au moment de vous accorder un prêt immobilier. Celle-ci conditionne l’octroi de ses crédits, le plus souvent, à la souscription d’une assurance décès-invalidité. Mais aussi à la présentation de garanties : hypothèque ou hypothèque légale spéciale du prêteur de deniers (ex-PPD), cautionnement mutuel ou caution d’un proche.

En quoi ça consiste ?

L’hypothèque (dite de premier rang), généralement prise sur le logement financé, permet au banquier de s’assurer qu’il sera le premier réglé en cas de revente de votre bien avant la fin du prêt. Et ce, que la transaction intervienne à la suite d’impayé ou pas. En clair, impossible de céder votre bien dans le dos de la banque et de garder l’argent pour vous. Lors de la signature de l’acte de vente chez le notaire, l’établissement financier reçoit la part des remboursements qui lui reviennent et c’est seulement ensuite que vous percevrez la fraction restante.

À découvrir également : Droit : comment accompagner un parent dont les facultés s'atténuent ?

Est-ce risqué ?

Pas plus que les autres formes de garanties. Car, quelle que soit l’option retenue, en cas d’impayés, la banque se retournera contre la caution. S’il s’agit d’un parent, par exemple, la situation pourra se révéler apocalyptique puisque ce seront leurs biens qui pourront être saisis et vendus pour régler vos...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi