Ecouter du porno : le retour du plaisir auditif ?

La rédac
·2 min de lecture

Quelques décennies après le « téléphone rose », le porno auditif fait un retour remarqué. Un vivier où puiser des idées émoustillantes.

Et si l’on éteignait nos écrans pour se mettre au porno audio ? Censé être plus subtil et moins vulgaire, il repose les yeux saturés de lumière bleue et stimule davantage l’imagination. Autre atout, et non des moindres, il se pratique avec davantage de discrétion, grâce au casque, et permet de consommer de la pornographie ailleurs que dans sa chambre. Pas étonnant que les plates-formes de podcasts, YouTube et autres applis mettent de plus en plus la pornographie sur écoute. D’autant que les messages sont portés par des voix soigneusement choisies.

Le pouvoir séducteur de certaines voix

Dans un sondage d’octobre 2017, 71 % des infidèles français interrogés par Gleeden déclaraient que la voix était un critère de séduction majeur. Cet « effet bœuf » provoqué par certains timbres dépendrait d’un reliquat archaïque niché dans notre cerveau reptilien. On a observé, en effet, que, chez les animaux, les femelles étaient davantage attirées par les mâles à la voix plus grave. Ce serait aussi le cas chez les humains…

Du côté des hommes, on distinguerait deux profils, très stéréotypés eux aussi. Ceux qu’envoûtent les voix rauques et voilées (Lauren Bacall ou Jeanne Moreau). Et ceux qui cèdent au charme des voix aiguës, presque enfantines, éveillant leur instinct protecteur. C’est bien d’instinct qu’il s’agit : une étude publiée en 2008 dans la revue Evolution & Human Behavior a constaté que...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi