Publicité

Elie Chouraqui perd son procès contre Pascal Obispo

La justice n'aura pas donné raison à Elie Chouraqui !

Le producteur et cinéaste attaquait Pascal Obispo, qui monte sa version de la comédie musicale qu'ils avaient créée en 2000 avec Kamel Ouali.

Si Elie Chouraqui invoquait du « parasitisme », de la « contrefaçon de droits d'auteur », « contrefaçon de marque » et « concurrence déloyale », il aura finalement été débouté par la justice, révèle l'AFP. Une décision incompréhensible pour son avocat, maître Charles Morel.

« La décision rendue par le tribunal est incomplète, incohérente et incompréhensible. On disait : on a une comédie musicale qui est une œuvre de collaboration. On ne peut en exploiter une partie sans avoir l'autorisation des co-auteurs. À cette question essentielle, le tribunal n'a pas répondu. Nous allons très vraisemblablement faire appel de la décision », tempête-t-il.

Elie Chouraqui est ainsi condamné à payer 10.000 euros de dommages et intérêts à la société de Pascal Obispo, et 30.000 euros de frais de procédure à plusieurs co-auteurs, eux aussi assignés par le producteur.