EMDR : tout savoir sur la thérapie qui guérit les traumatismes

Caroline Michel
·1 min de lecture

Thérapie brève qui se diffuse vivement ces dernières années, l’EMDR encourage à la guérison des traumatismes et des dommages collatéraux (stress, angoisse, dépression…). Comment ça marche ? Est-ce efficace ? Nos réponses en quatre questions avec Marie Boschat, psychologue et thérapeute EMDR à Rennes.

Que signifie EMDR ?

Le sigle EMDR signifie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing », que l’on peut traduire en en français par « désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ». Nous devons cette thérapie à Francine Shapiro, une psychologue américaine qui dans les années 80 observe un apaisement psychique suite à un « balayage des yeux ». Une découverte fortuite, donc. Mais de quoi parle-t-on vraiment ? Que viennent faire nos yeux (et nos balais ?) là-dedans ? « L’EMDR repose sur des stimulations bilatérales alternées, stimulations qui servent à activer le processus cérébral permettant de retraiter les souvenirs douloureux et traumatiques », développe Marie Boschat, psychologue et thérapeute EMDR à Rennes. Concrètement, le thérapeute guide le patient avec les doigts – qu’il faut suivre du regard, ou bien une LED. Les mouvements engendrés éveillent des zones cérébrales spécifiques et des réseaux de mémoire qui, parce que nous venons les solliciter, sont capables de modifier nos souvenirs et de les alléger. Seulement, difficile d’aller plus loin sur le « mécanisme EMDR » : si la méthode est scientifiquement validée – son efficacité a été démontrée, elle comprend son lot de mystères et d’hypothèses : en somme, on sait que ça fonctionne mais on ne sait pas forcément comment.
De toute évidence, la thérapie EMDR reste parfois évoquée et racontée par le prisme de l’hypnose. Or, il...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi