EN IMAGES - Emma Watson fête ses 31 ans : retour sur ses combats féministes

·11 min de lecture

undefined

Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images
Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images

Joyeux anniversaire ! Ce 15 avril 2021, Emma Watson fête ses 31 ans. Après avoir connu un succès international dès l'âge de 9 ans avec la saga Harry Potter, l'actrice anglaise mène désormais sa carrière sur plusieurs fronts. Car en plus d'enchaîner les films, elle est aussi une fervente militante féministe qui n'hésite pas à s'impliquer fortement pour faire avancer ses idées.

Elle figure parmi les 100 personnalités les plus influentes de la planète

Le jour de son 25e anniversaire, Emma Watson a fait son entrée dans le classement des 100 personnalités les plus influentes, selon le magazine Forbes. Considérée comme l'une des figures du féminisme du XXIe siècle, la jeune actrice a su très tôt quelles étaient les valeurs qu'elle voulait défendre dans la vie. Et ceci, dès le début de sa carrière lorsqu'elle interprétait le rôle d'Hermione Granger dans la saga Harry Potter. "On dit aux jeunes filles d’être des princesses délicates, Hermione m’a appris qu’on pouvait être une battante", se plait à dire celle qui a très tôt ressenti en elle cette fibre féministe. À 17 ans, elle aimait en effet déjà que son personnage ne cherche pas à toujours être belle, mais que celui-ci préfère à la place étudier. Un principe qu'Emma Watson, également considérée comme une icône de mode, s'est appliquée à elle-même dans la vie. En effet, l'actrice est diplômée depuis 2014 de la prestigieuse Université Américaine de Brown, en littérature anglaise. Un diplôme dont elle est très fière. "Les gens me disaient que c'était impossible de concilier ma carrière avec des études", avait-elle confié la même année au magazine ELLE. En réussissant, la jeune femme a donc prouvé qu'avec de la détermination, on arrive à tout.

VIDÉO : actrice, ambassadrice de l’ONU, icône féministe : Qui est Emma Watson ?

Elle a tenu un discours à l'ONU en faveur de l’égalité des sexes 

En 2014, Emma Watson, alors âgée de 24 ans, a été nommée Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes et a particulièrement marqué les esprits en réalisant un discours au sein de la célèbre institution en faveur de l’égalité des genres. Au cours de cette prise de parole qui s'inscrivait dans la campagne HeForShe pour le féminisme, l'actrice avait déclaré qu'elle avait "la conviction que les hommes et les femmes doivent jouir des mêmes droits et des mêmes chances". Je pense qu’il est juste que je sois payée autant que mes collègues hommes. Je pense qu’il est juste que je puisse prendre les décisions concernant mon propre corps. Je pense qu’il est juste que les femmes participent aux politiques et aux décisions qui affectent ma vie. Je pense qu’il est juste que sur le plan social, on m’accorde le même respect qu’à un homme. Malheureusement, il n'y a pas un seul pays au monde dans lequel toutes les femmes peuvent s'attendre à recevoir tous ces droits", avait courageusement plaidé la jeune femme, dont le discours émouvant fût plusieurs fois applaudi par l'assistance.

Photo by J. Countess/Getty Images
Photo by J. Countess/Getty Images

Pourquoi Emmanuel Macron l'a invitée à l'Élysée ?

Après Rihanna en 2017, c'était au tour d'Emma Watson d'être conviée en 2019 par Emmanuel Macron à l'Élysée. Invitée à travailler au sein du Conseil consultatif pour l'égalité femmes-hommes, l'ex-actrice d'Harry Potter avait fait le déplacement afin de discuter de divers sujets tels que l'accès à l'éducation pour les filles, la création d'un fonds mondial pour les victimes de viols comme arme de guerre ou encore la manière de lutter contre le cyberharcèlement. Un dernier sujet pour lequel la jeune femme n'a pas hésité à prendre la parole pour rendre compte de sa propre expérience. "J'ai moi aussi été attaquée. Ça a été source d'une angoisse. Les entreprises du numérique doivent mieux répondre. Si vous avez le privilège de pouvoir vous offrir un avocat, on vous répond parfois plus vite... Mais des femmes se suicident à cause de ça", avait fait savoir Emma Watson. Un plaidoyer auquel le chef de l'État s'était montré particulièrement attentif. "Que des gens qui se sont habitués à l'anonymat, on leur enlève leur masque, que des grands groupes habitués à vivre de ça, on leur enlève cette liberté, qu'on mette de la protection partout où il en faut", avait pour sa part rétorqué Emmanuel Macron, qui n'avait pas manqué ensuite de venir saluer la comédienne britannique à la fin de la réunion.

Photo credit should read YOAN VALAT/AFP via Getty Images
Photo credit should read YOAN VALAT/AFP via Getty Images

Avec qui est-elle en couple ? 

Alors qu'elle nous avait habitués à garder sa vie privée plutôt secrète, Emma Watson ne cache plus aujourd'hui qui est la personne qui fait battre son cœur. En couple depuis la fin de l'année 2019 avec un certain Leo Robinton, l'héroïne de la saga Harry Potter semble filer le parfait amour avec cet homme d’affaires américain spécialisé dans la vente (légale) de cannabis. "Emma a présenté Leo à ses parents. C’est vraiment une relation très sérieuse. En tout cas, Emma l’a toujours été avec lui…", expliquait il y a quelques temps une source proche du couple. Selon certaines indiscrétions, la romance entre les deux tourtereaux aurait débuté grâce à un coup de pouce des proches de la comédienne. "Les applications de rencontre ne sont pas une option pour moi. J'ai vraiment beaucoup de chance d'être allée à l'université et d'avoir fait tout plein de choses en dehors de mes films. Mes amis sont très doués pour faire les entremetteurs. Très doués", confiait l'année dernière Emma Watson à Vogue UK. Aux dernières nouvelles, le jeune homme de 30 ans aurait quitté son job pour venir s'installer avec sa belle à Londres. "Emma s’installe avec Leo. Ils font profil bas. Peut-être qu’elle souhaite fonder une famille", affirme un proche de la star qui, dit-on, se serait d'ores et déjà fiancée en toute discrétion avec son boyfriend.

Des rumeurs de fin de carrière ?

À la stupeur générale, il semblerait qu'Emma Watson a voulu mettre fin à sa carrière en 2019, à même pas 30 ans. Une information depuis démentie par son manager, Jason Weinberg, qui a fait savoir par voie de presse que l'actrice de La Belle et la Bête n'avait en réalité pas fait ses adieux au cinéma : "Tous les médias et les réseaux sociaux déclarent qu’Emma est actuellement en phase de sommeil. Pourtant, sa carrière ne l’est pas", avait rassuré celui qui avait pourtant clamé quelques temps auparavant que sa cliente avait bien mis sa carrière en stand by, tout en précisant qu'elle ne prenait désormais "plus aucun contrat". La raison qui aurait motivé Emma Watson à lever le pied serait sa rencontre avec Leo Robinton, avec qui cette dernière envisage peut-être de passer désormais davantage de temps. Le dernier film d'Emma Watson sorti en salles remonte quant à lui à 2019 avec Les Filles du docteur March, et rien, à l'heure actuelle, (contraintes sanitaires obligent) ne semble prévu au programme de la jeune actrice. Celle-ci n'a cependant pas trop de souci à se faire pour ses finances, puisque selon Insider et Celebrity Net Worth, elle s'est constituée au fil des années une fortune très confortable, estimée à 80 millions de dollars.

"Je ne ressens aucun instinct maternel"

Maintenant qu'elle semble être installée dans une relation de couple sérieuse, la question qui se pose est de savoir si la belle Emma aurait prochainement envie de fonder une famille avec son amoureux ? Une question à laquelle cette féministe engagée avait répondu avec franchise l'année dernière dans une interview accordée au magazine Company. "J’ai des valeurs familiales très fortes et j’espère vraiment que cela fera partie de mon futur. J’ai hâte d’être mère et d’avoir ma propre famille un jour", avait donc fait savoir Emma Watson qui, il y a quelques années, ne semblait pas être aussi sûre d'elle. À l'époque où elle tournait dans le blockbuster biblique Noé de Darren Aronofsky, l'actrice qui devait interpréter une femme enceinte avait en effet confié ne pas se sentir très à l'aise dans le rôle de mère. "Jouer une mère a été un vrai défi car pour le moment, je ne ressens aucun instinct maternel. Je suis encore trop jeune !", avait-elle déclaré.

VIDÉO : Emma Watson bientôt maman ?

Elle a créé un club de lecture féministe

Quand elle ne tourne pas, Emma Watson dédie, on l'aura compris, une grande partie de son temps à militer pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle n'hésite ainsi jamais à mettre sa notoriété et son temps libre au service des causes qu'elle défend, et a donc créé à cet effet en 2016 un club de lecture baptisé Our Shared Shelf. Désireuse de partager ses lectures avec le plus grand nombre d'internautes, l'actrice avait encouragé ses followers à poster des photos avec les livres qu'ils avaient sélectionnés afin de pouvoir ensuite échanger leurs idées. De son côté, cette amoureuse de la lecture avait apporté la même année sa contribution à la campagne Books on the Underground (des livres dans le métro), en disséminant dans le métro londonien une centaine d’exemplaires d'un ouvrage intitulé Mom & Me & Mom de Maya Angelou. Un livre pour lequel Emma Watson avoue avoir eu un énorme coup de cœur et dans lequel l'auteure de celui-ci relate les difficultés rencontrées dans sa vie pour se construire en tant que femme noire.

Elle a aussi lancé une hotline contre le harcèlement au travail

Décidément très active pour ce qui est d'apporter son aide envers la gent féminine, la jeune comédienne a lancé, en 2019, une hotline gratuite pour apporter écoute, soutien et conseils aux victimes de harcèlement sexuel au travail. "Les gens semblent enfin prendre conscience de l’ampleur du problème, et j’ai bon espoir de voir naître un climat de prévention, ainsi que la fin de l’impunité à ce sujet dans le pays", avait déclaré au moment du lancement de son projet Emma Watson, qui dit avoir pris conscience du problème après avoir lu une enquête selon laquelle une femme sur deux au Royaume-Uni était victime de harcèlement sexuel au travail.

Certains l'accusent pourtant d'être une "mauvaise féministe"

Elle a beau mettre sa notoriété au profit d'une juste lutte pour la reconnaissance de la place des femmes dans la société, Emma Watson s'est pourtant fait des ennemies chez les féministes. En effet, si beaucoup saluent ses nombreuses interventions et prises de paroles, d'autres en revanche l'accusent de ne pas défendre la cause des femmes de la manière la plus adéquate. Cette phrase, que l'actrice avait prononcée en 2015, a manifestement irrité la branche la plus radicale des militantes. "Si vous voulez vous présenter au poste de Premier Ministre, vous pouvez. Si vous n’en avez pas envie, ce n’est pas un problème. Rasez vos aisselles ou ne le faites pas, portez des chaussures plates un jour. Et des talons le lendemain. Nous voulons donc donner aux femmes les moyens de faire exactement ce qu’elles veulent", avait proclamé la jeune femme, qui a immédiatement été accusée de superficialité en parlant de chaussures plates et de talons hauts. Autre bourde commise par l'actrice aux yeux des féministes : la parution en 2017 dans Vanity Fair d'une photo montrant Emma Watson la poitrine partiellement dénudée. Un cliché jugé inapproprié par bon nombre de personnes qui ont taxé la star d'hypocrisie en cherchant à défendre la cause des femmes tout en acceptant de se sexualiser. Un coup dur pour la principale intéressée qui ne s'est cependant pas laissée faire et a martelé qu'elle ne regrettait pas de s'être prêtée à ce shooting. "Le féminisme consiste à offrir un choix aux femmes. Ce n'est pas un bâton avec lequel on choisit de taper sur d'autres femmes", avait-elle conclu fermement.

"Le féminisme n'est pas une dictature"

Si certains l'accusent de ne pas militer correctement pour défendre ses points de vue, Emma Watson tient quant à elle à camper sur ses opinions. Pour la jeune femme, il est inutile de recourir à la manière forte afin de faire passer ses idées. "Le féminisme n’est pas une dictature. Il n’impose pas de normes, il n’est pas dogmatique. Tout ce que nous faisons, c’est offrir un choix", avait-elle revendiqué en 2014 au magazine ELLE. "Lorsqu'une personne se dit féministe, on a tendance à penser qu'elle n'est pas fun du tout" expliquait pour sa part l’acteur Kevin Kline au magazine Vanity Fair, qui ajoutait qu'à ses yeux, Emma Watson était la définition même d'une féministe engageante. "Une féministe peut être féminine, délicate, vulnérable, gentille et demander à être prise au sérieux. Emma répond parfaitement à cela."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles