Publicité

Encéphalopathie hépatique : symptômes, diagnostic, traitements

L’encéphalopathie hépatique est liée à une accumulation de substances nocives au niveau de l’encéphale, en particulier l’ammoniaque. Les symptômes engendrés peuvent être des troubles neurologiques, des troubles de la personnalité ou des troubles de la conscience. Le traitement passe généralement par la prise de lactulose et d’un antibiotique. Il faut également identifier et traiter les éventuels facteurs déclencheurs.

Le foie est la glande la plus importante du corps humain. Le foie possède de nombreux rôles. Le foie intervient dans le métabolisme des glucides, des lipides et des protides. Il possède un rôle immunitaire et un rôle de réservoir sanguin. Le foie permet de détoxifier de nombreuses molécules potentiellement toxiques pour l’organisme. Quand le foie ne peut plus jouer ces rôles, à cause notamment de pathologies hépatiques comme la cirrhose, alors certaines molécules peuvent s’accumuler dans le corps et provoquer différents symptômes. Certaines molécules toxiques peuvent, en effet, s’accumuler dans des tissus particulièrement sensibles. C’est le cas par exemple de l’ammoniaque qui peut devenir dangereuse pour les tissus cérébraux. Une accumulation de cette substance entraine alors des troubles neurologiques et neuropsychiatriques plus ou moins importants.

Les troubles peuvent commencer par de légers changements d’humeur, de comportement, ou par une diminution des facultés de raisonnement. L’intensité de ces troubles peut être classée en différents stades, comme le précise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite