Enceinte après un viol, Lady Gaga se confie sur le drame de sa jeunesse

·3 min de lecture
BEVERLY HILLS, CALIFORNIA - FEBRUARY 04: Lady Gaga attends the 91st Oscars Nominees Luncheon at The Beverly Hilton Hotel on February 04, 2019 in Beverly Hills, California. (Photo by Steve Granitz/WireImage)
(Photo by Steve Granitz/WireImage)

Alors que la parole continue à se libérer au sujet des violences sexuelles, c'est au tour de Lady Gaga de revenir sur un acte horrible dont elle a été victime durant sa jeunesse. Lors de ses débuts dans le monde de la musique, elle aurait été violée par un producteur, qui l'a par la suite abandonnée alors qu'elle était enceinte.

Les différentes facettes du mouvement #MeToo ont permis de mettre en lumière les violences sexuelles subies par les femmes dans absolument tous les milieux. Celui de la musique n'est évidemment pas épargné, ainsi qu'ont pu le dénoncer des stars telles que Coeur de Pirate ou encore Barbara Pravi, la représentante de la France à l'Eurovision. Mais, ce vendredi 21 mai 2021, c'est au tour de Lady Gaga de prendre la parole, et de révéler les épreuves subies lors de ses débuts dans l'industrie du showbusiness.

Vidéo. La minute de Lady Gaga

Une interview bouleversante

En association avec le prince Harry, Oprah Winfrey a lancé une nouvelle série documentaire intitulée The me you can't see, qui a pour but d'aborder avec des invités le sujet de la santé mentale. Le premier épisode était consacré à Lady Gaga, et la chanteuse a décidé de profiter de l'occasion pour évoquer un sujet qu'elle avait déjà introduit il y a quelques années : les abus sexuels dont elle a été victime il y a plus de 15 ans.

Si elle refuse de révéler le nom de son agresseur, l'interprète de Poker Face révèle avoir été violée par un producteur avec lequel elle collaborait. "Je ne dirai pas son nom. Je comprends le mouvement #MeToo, et je comprends ceux qui sont à l'aise avec ce mouvement, mais moi je ne le suis pas. Je refuse d'être à nouveau confrontée à cette personne." Les faits qu'elle dénonce n'en sont pas moins glaçants : ""J'avais 19 ans, et je travaillais dans le milieu, et un producteur m'a dit : 'Enlève tes vêtements', se souvient la jeune femme. Et j'ai dit non. Je suis partie (…) Il me disait qu’il allait brûler ma musique si je ne me déshabillais pas." Sous la contrainte, elle n'a pas pu résister à son agresseur : "Je me suis juste figée et je ne m'en souviens même plus." L'individu a fini par se débarrasser d'elle : "La personne qui m’a violée m’a abandonné enceinte chez mes parents. Je vomissais et j’étais malade parce que j’avais été maltraitée."

Vidéo. "J'ai été victime d'un pédocriminel et c'est la thérapie qui a fait ressurgir ça"

Elle est encore traumatisée

Si Lady Gaga a réussi à relever la tête et à trouver la place qu'elle méritait dans l'industrie musicale, dont elle a définitivement marqué l'histoire, elle confie toutefois avoir subi un violent stress post-traumatique suite à ces actes abjects. Un stress qui lui causait régulièrement de violentes douleurs chroniques : "J’ai réalisé que c’était la même douleur que j’ai ressentie lorsque la personne qui m’a violée m’a abandonné", précise-t-elle. "J’ai eu tellement d’IRM et de scans... Ils ne trouvaient rien, mais mon corps se souvenait. C’est comme si votre cerveau se déconnectait. Vous vous demandez pourquoi personne d’autre ne panique, mais vous êtes dans un état de paranoïa totale."

Après avoir longtemps hésité par crainte d'être stigmatisée par une industrie encore foncièrement sexiste, Lady Gaga a finalement trouvé le courage de prendre la parole, suivant le chemin tracé par d'autres artistes qui ont raconté avoir été violées par des producteurs véreux. Une preuve de plus que l'industrie musicale, comme bien d'autres, se doit d'opérer un vrai virage pour s'assurer que ces faits trop fréquents ne se reproduisent jamais.

A LIRE AUSSI

>> "J'en ressens beaucoup de honte" : Lady Gaga confie être tombée enceinte après avoir été violée à l'âge de 19 ans par un producteur musical

>> Après le mouvement #MusicToo, Cœur de Pirate rachète son label

>> Flore Benguigui, Cœur de Pirate, Barbara Pravi... Les chanteuses sortent du silence pour #MusicToo