Publicité

Endométriose : Lorie Pester a subi une hystérectomie

Elle n’aura pas d’autres enfants. En 2018, Lorie Pester avait rendu public son combat contre l’endométriose. Après la chanson, elle met une autre corde à son arc et tourne son premier documentaire pour la chaîne RMC Story. « Post-partum, brisons le tabou », ce programme est consacré à la maternité et présenté comme « concernant, populaire et serviciel ». Un rôle sur mesure pour la chanteuse comme elle l’explique à Télé Loisirs : « Avec ma maladie, l’endométriose, je sais ce que c’est que de souffrir, que d’être dans le doute, dans la non-information. Je connais très bien le corps médical pour avoir beaucoup fréquenté les hôpitaux ».

En 2020, la chanteuse a eu la chance de mettre au monde une petite fille, Nina. Lors de cet entretien, elle a confié qu’elle ne vivra pas d’autre grossesse : « Je ne peux plus à cause de l’endométriose. On m’a enlevé l’utérus car j’avais trop de douleurs et c’était devenu insupportable. Mais ce n’est pas grave parce que, avec mon chéri, on a eu notre petite fille ensemble et lui, il a un fils de 11 ans. Donc à la maison, on a une fille et un garçon. C’est une petite tribu. Et puis je ne me voyais pas repartir avec des FIV. Ça a été quand même une épreuve. On a eu notre fille, ça a été mon petit miracle et c’est super ».

La chanteuse ne regrette pas son hystérectomie, bien au contraire. Elle « revit » même depuis, selon ses dires pour Gala (source 1). « Je n’avais pas le choix, j’avais trop mal. Après la naissance de Nina,...

Lire la suite