Publicité

Endométriose : un nouveau traitement réduirait l’inflammation

L’endométriose est une maladie gynécologique inflammatoire qui entraîne des douleurs aiguës, notamment parce que l’endomètre se développe en dehors de la muqueuse utérine. A ce jour, il n’existe aucun traitement qui permette de guérir cette pathologie qui est également responsable de saignements excessifs durant les règles et d’infertilité.

Quelles solutions ?

A l’heure actuelle, les femmes souffrant d’endométriose peuvent être soulagées par différents traitements : pilule ou stérilet hormonal, médicaments antidouleurs, et lorsque les douleurs sont trop fortes et invalidantes, par une intervention chirurgicale consistant à retirer les lésions d’endométriose qui peuvent se loger au niveau du vagin, du rectum, des uretères…

Un traitement par injection mensuelle

Des scientifiques japonais* ont testé un traitement, pour l’heure sur des singes. Ce dernier a consisté à leur injecter en sous-cutané, une fois par mois, des anticorps à partir de gènes impliqués dans l’inflammation de la maladie. Ce traitement a permis de réduire l’inflammation, la taille des lésions, les fibroses et les adhérences. Baptisé AMY109, les recherches réalisées par Nishimoto-Kakiuchi et ses collèges doivent se poursuivre et s’affiner en fonction...

Lire la suite