Publicité

Enlèvement de Neilylah : le mobile de la mère révélé

La tension est montée le temps de quelques heures à Meaux. De nombreux Français ont assisté à la diffusion dans tous les médias d'une alerte enlèvement. Cette dernière faisait état de la disparition de la petite Neilylah, âgée d'un mois, un "bébé de type africain, cheveux frisés noirs, mesurant 50 cm et pesant environ trois kg". Elle était hospitalisée à l'hôpital de Meaux et c'est à cet endroit même que l'enlèvement par la mère a eu lieu. Fort heureusement, quelques heures plus tard, elles ont été retrouvées saines et sauves, comme l'a assuré le procureur de la République de Meaux, Jean-Baptiste Bladier lors d'une conférence de presse. C'est la réactivité d'une femme qui a permis à la mère de Neilylah d'être appréhendée : "Une femme sur la commune de Sevran a reconnu cette maman dans la rue en compagnie du nourrisson, et a pris contact avec cette personne et a pu la retenir le temps que les patrouilles arrivent sur place. L'alerte enlèvement est donc levée, elle a produit son effet", rapporte France Inter. Il a ensuite confié que la mère avait été placée en garde à vue, assurant par la suite que le parquet avait décidé de confier la petite fille au service d'aide sociale à l'enfance de Seine-Saint-Denis.

Dans la suite de la conférence de presse, le procureur a levé le voile sur les raisons de l'enlèvement de la part de la mère. "Neilylah a été placée en réanimation dans un service de néonatologie pour détresse respiratoire à sa naissance puis orientée avec sa maman vers une unité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite