Enquête sur le mystère Tom Cruise

·2 min de lecture

A 58 ans, Tom Cruise tourne le  7e « Mission : Impossible » et reste le roi du film d’action. Mais sa vie privée farouchement secrète alimente toutes les rumeurs.

Pendant ses horaires de bureau, il s’élance à moto depuis une rampe installée en haut d’une falaise. A pleine vitesse, il lâche le guidon pour se jeter dans le vide… Son parachute s’ouvre et il se pose délicatement dans la forêt en contrebas. Ainsi vit Tom Cruise. Cette scène, répétée quatre fois cet automne, correspond au premier jour de tournage en Norvège de « Mission : impossible 7 ». S’accrocher aux ailes d’un Airbus qui décolle, grimper à mains nues une montagne, escalader le building le plus haut du monde grâce à des gants adhésifs et manquer de chuter lors d’un coup de vent, Cruise effectue lui-même ces cascades. Il pourrait engager une doublure comme n’importe quelle autre star ; il a préféré virer un assureur trop frileux. Peu de ratés au compteur : une cheville cassée en 2018, sur le plateau de l’épisode 6 de la saga d’espionnage. Un saut trop court entre deux immeubles… Il atterrit mal, boitille, grimace et se retape grâce à dix heures quotidiennes de rééducation. Tournage interrompu huit semaines.

Pourquoi s’acharner à 58 ans ? Parce que l’adrénaline vaut tous les cachets. Parce qu’il est le seul à se comporter ainsi à Hollywood. Parce que le cinéma, c’est mieux que la vie…

Sa fortune, près de 500 millions de dollars dont 250 accumulés en « Mission », n’éteint pas son désir de repousser les limites du jeu avec son corps. Pour le justifier, Cruise parle de « coller le spectateur à son siège ». C’est léger pour expliquer le trompe-la-mort qu’il est devenu. Il y a une part de délire chez ce professionnel obsessionnel, maniaque des horaires, qui envisage le cinéma comme un art de l’apprentissage. Pourquoi s’acharner à 58 ans ? Parce que l’adrénaline vaut tous les cachets. Parce qu’il est le seul à se(...)


Lire la suite sur Paris Match