Publicité

Une enquête ouverte après des publications racistes visant la chanteuse Aya Nakamura

Ce n’est pas la première fois que l’artiste française la plus streamée au monde fait face à une vague de racisme.

Une enquête a été ouverte après un signalement de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) dénonçant des publications à caractère raciste visant Aya Nakamura, a indiqué ce vendredi 15 mars le parquet, sollicité par l'AFP.

La chanteuse de 28 ans, sacrée artiste féminine aux Victoires de la musique, est stigmatisée par l'extrême droite et fait l'objet de nombreuses attaques racistes depuis l'annonce, fin février par « L'Express », de sa possible participation à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques le 26 juillet 2024. Au cours de cette cérémonie, elle pourrait interpréter des chansons d'Edith Piaf.

Cette participation éventuelle n'a été officialisée à ce jour ni par la chanteuse, ni par les organisateurs des Jeux, ni par l'Élysée. L'enquête, ouverte après la réception le 13 mars du signalement de la Licra « dénonçant des publications à caractère raciste au préjudice d'Aya Nakamura », a été confiée au pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH), a précisé le parquet.

Lire aussi >>  Les organisateurs des JO 2024 prennent la défense d’Aya Nakamura, visée par des attaques racistes

« S'attaquer à une artiste pour ce qu'elle est, est inacceptable, c'est un délit »

SOS Racisme a annoncé ce vendredi dans un communiqué saisir à son tour la justice, dénonçant des « vagues de haine raciste contre Aya Nakamura » et citant en exemple la diffusion le week-end...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi