Publicité

Entrepreneuriat : 3 conseils pour surmonter ses craintes

Kelly Massol, créatrice de la marque de produits capillaires Les Secrets de Loly et mentore pour le programme d’accompagnement des femmes entrepreneures She’s Mercedes*, partage avec nous ses conseils pour aborder l'entrepreneuriat avec confiance.

« J’ai monté cette boîte en 2009, dans ma cuisine, avec un budget de 1 500 euros. » Kelly Massol est aujourd’hui à la tête d’un empire dans l’industrie des soins capillaires. Forte de son expérience, elle nous dévoile comment surmonter les appréhensions qui jalonnent le chemin de l'entrepreneuriat.

Évaluer sa prédisposition à l'entrepreneuriat

« Les gens ont tendance à sous-estimer ce qu'il faut sacrifier. Il n'y a pas de sécurité financière lorsque l'on est entrepreneur. J'ai même embauché des salariés qui étaient mieux payés que moi. Et lorsque j'ai débuté en 2009, je travaillais 70 heures par semaine. L'entrepreneuriat offre une certaine liberté, mais elle reste le fruit de plusieurs années de sacrifices. Ce sont des montagnes russes d'émotions, et il faut être prêt à cela. C'est ainsi que je fonctionne, à l'adrénaline, mais il y a beaucoup de personnes pour qui ce n'est pas le cas. L'entrepreneuriat n'est pas synonyme de souffrance perpétuelle. Il y a des personnes qui se lancent dans cette aventure alors qu'elles seraient très heureuses en tant que salariés. C’est important de rappeler qu’on dispose tout de même de garanties en France, avec un contrat de 35 heures, un régime de mutuelle santé, des droits et des devoirs de l'employeur, etc. »

Ne pas trop se précipiter

« Avoir une idée novatrice, c'est bien. Mais s’il n'y a pas de marché, autant en faire un loisir. L'aspect rentabilité est crucial. Je pense aussi...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi