Publicité

Entretenir le désir avec une femme enceinte

Les neuf mois de grossesse ne sont pas sans danger pour la sexualité du couple. Pourtant, sur le plan médical, il n’y a aucun inconvénient à avoir des rapports sexuels, bien au contraire. Il paraît même que l’acte sexuel durant les quelques jours avant la naissance facilite l’accouchement.

Crédit : Getty
Crédit : Getty

En fait, il y a souvent deux attitudes totalement opposées, tant chez les hommes que chez les femmes. Une femme, en plein épanouissement de sa féminité à l’aise dans ce corps qui se transforme, fière de ses rondeurs voit souvent sa libido s’exacerber, particulièrement entre le quatrième et le sixième mois, de l’autre côté une femme qui ne veut plus se montrer dans cet état dans lequel elle ne se reconnait pas évite tout rapport sexuel.

Chez l’homme, il y a ceux qui sont émerveillés par ce corps qui se transforme pour donner la vie et ceux qui sont totalement bloqués, soit parce qu’ils ont peur de faire mal au fœtus, soit parce que la maternité est trop éloignée de leur concept érotique.

Les fluctuations hormonales jouent sur la libido

Sachez toutefois que la grossesse se divise en trois actes. Les trois premiers mois sont les moins gênants pour une relation intime puisque la grossesse n’est pas encore vraiment visible mais, c’est le moment où la femme subit les nausées et une grande fatigue, ce qui n’est guère propice à avoir des rapports. Quant aux trois derniers mois, elle est nettement moins à l’aise dans son corps. C’est donc en général durant les trois mois du milieu que les femmes ont le plus envie de faire l’amour, d’autant que les fluctuations hormonales ont plutôt un effet positif sur le désir.

L’idéal pour le couple serait de ne pas arrêter. Il est donc important de prendre quelques bonnes décisions dès le départ.

Une bonne communication s’impose, ce désir d’enfant a été partagé et plus les amants savent investir ensemble l’avancée de la grossesse, plus leur intimité sera maintenue. Je parle bien d’intimité, c’est-à-dire du rapprochement des corps, de la tendresse, des câlins érotiques et éventuellement de sexe. L’erreur que commettent bien des couples, c’est de vouloir à tout prix faire l’amour comme avant. La grossesse est une période transitoire et ils doivent en profiter durant ces neuf mois en découvrant d’autres moyens d’accéder à la jouissance.

Les massages, les câlins gratuits, des flirts poussés avec par exemple la fameuse cravate de notaire sont autant de fantaisies érotiques qui permettront de maintenir leur intimité et qui auront un impact positif sur l’avenir de la relation. D’ailleurs, les couples qui savent entretenir des ébats durant la grossesse pourront maintenir une bonne entente sexuelle après l’accouchement.

N’ayez pas peur de ce corps

Profitez de ces seins plus épanouis, n’ayez pas peur de ce corps différent. Apprenez à vous découvrir avec vos peurs, vos inquiétudes mais aussi vos joies de bientôt être parents.

Pour information, la position la plus indiquée quelle que soit le moment de la grossesse reste les petites cuillères. Mais on peut aussi pratiquer la levrette ou la position d’Andromaque. En revanche, il faut éviter la position du missionnaire, surtout en fin de grossesse car l’homme appuierait trop sur le corps de sa partenaire.

Enfin, jamais de pénétration vaginale après une sodomie sans une hygiène parfaite.

Brigitte Lahaie

Du même auteur :