Envie l'émission : J'ai géré le plus célèbre des clubs libertins de Paris

·1 min de lecture

Pédocriminalité : perte de repères et reconstruction de soi

p>

Chaque année en France, 160.000 enfants subissent des violences sexuelles. Valérie Hervo faisait partie de ces victimes en étant violée à l’âge de 6 ans par son grand-père. Elle confesse cette douloureuse et traumatisante période de vie dans son ouvrage «Les dessous des Chandelles».

En revenant sur son parcours personnel, elle raconte de quelles manières elle s’est retrouvée seule face à ce drame. En avouant les faits à ses parents, l’enfant qu’elle était s’est retrouvée face à des adultes plongés dans un déni profond. Ces parents refusaient de croire à ces révélations, qu’ils percevaient comme des élucubrations d’une enfant.

De nos jours, de tels actes sont considérés comme une non-assistance à personne en danger, pouvant être condamnés par la loi. Seulement, l’époque à laquelle se sont déroulés les faits est à prendre en considération. Tout comme l’homosexualité, on ne parlait que très rarement de viol et d’inceste il y a 40 ans de cela. Ces sujets étaient tout bonnement tabous. Ce qui forçait les victimes à se terrer dans le silence et la solitude de leur traumatisme destructeur.

Aujourd’hui, les associations, les plateformes (Ciivise) de témoignage et d’écoute, les hashtags (#MeTooInceste) sur les réseaux sociaux se multiplient. Ces ‘’refuges’’ permettent ainsi de libérer les nombreuses voix des victimes et de leur apporter un accompagnement (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Envie l'émission : Je suis domina par plaisir
Sexo : quels sont les effets du tabac et du cannabis sur l'érection ?
Quelle est la position la plus redoutable pour le pénis ?
Syndrome du sauveur : comment s'en défaire ?
6 solutions naturelles pour relancer sa sexualité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles