Environnement : 58 % des citoyens prêts à changer leur comportement en 2022

Une étude Ipsos révèle que les citoyens sont prêts à changer leurs habitudes en faveur de l’environnement. Toutefois, les résultats de l’enquête montrent qu’il y a encore de nombreux progrès à faire.

Une étude Ipsos publiée en avril s’est penchée sur la question de l’environnement et la motivation de la population dans le monde à changer les choses. La majorité des personnes est de plus en plus consciente de l’urgence de la crise climatique. Alors où est le problème ? Si les paroles sont en faveur de l’environnement, les actes, eux, ne suivent pas. Ainsi, les habitudes de la population mondiale n’évoluent pas ou trop peu pour être vraiment bénéfiques.

À lire aussi >> Environnement : un Français sur cinq ne croit pas au réchauffement climatique

Le top 3 des changements que les citoyens sont prêts à faire pour l’environnement

Les citoyens se disent favorables à changer en 2022 et à faire des concessions. Alors quelles sont les options les plus populaires et les plus envisagées ? La première est « d’éviter les produits qui comportent beaucoup d’emballages » avec une moyenne mondiale des pays de 58 %. D’ailleurs, l’étude indique que « les habitants de la Chine (76 %), de la Corée du Sud (72 %) et de la Malaisie (68 %) sont les plus susceptibles de procéder à ce changement. Deuxième modification dans leurs habitudes ? Éviter d’acheter des produits neufs pour 54 % des sondés. Vêtements, meubles ou encore jouets pour enfants, de plus en plus de personnes se tournent vers la seconde main et le vintage. D’ailleurs, d’après le site « Les Échos », un Français sur trois serait déjà adepte de cette tendance. Enfin,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles