Et s'il était possible de rajeunir de deux ans ? Des scientifiques ont réussi à remonter le temps

Katia Rimbert
Journaliste
Et s'il était possible de rajeunir de deux ans ? Des scientifiques ont réussi à remonter le temps

Une étude préliminaire vient chambouler tout ce qu’on connaissait sur le temps, la vie, la mort. Des scientifiques ont réussi à faire perdre plus de deux ans d’âge biologique à certains individus en leur administrant trois médicaments. Pour être très concret, ils les ont tout simplement rajeunis. Ça nous fait autant flipper que ça nous fascine.

Bientôt, on pourra s’acheter quelques années comme on va acheter une baguette de pain à la boulangerie. Enfin, plutôt comme on va chercher du Doliprane à la pharmacie. Pour bien comprendre ce qui va suivre, on se doit de vous faire un petit cours de SVT. Promis, ce ne sera pas long.

Il y a d’un côté l’âge chronologique (celui qui est écrit sur votre carte d’identité, même si vous ne l’assumez pas), déterminé par votre date de naissance. De l’autre, l’âge biologique, qui peut ne pas être tout à fait le même selon les individus en fonction de leur mode de vie, leur environnement, les maladies qu’ils ont eu… Pour mesurer cette deuxième donnée, on parle d’horloge épigénétique. En gros, une personne de 28 ans qui mange hyper healthy, fait du sport deux fois par semaine et vit au grand air n’aura pas le même âge biologique qu’une autre qui va chez McDo tous les midis et ne décolle pas de son canapé.

Remonter dans le temps

Des chercheurs américains se sont penchés sur ce paramètre, en essayant de comprendre ce qui le faisait varier au niveau de l’ADN. Ils ont découvert, un peu par hasard, un truc assez dingue. Alors qu’ils étaient en train de faire une essai sur le thymus - une glande située dans la poitrine qui assume le fonctionnement immunitaire de notre organisme - ils ont mis au point une sorte de traitement. Ou du moins un cocktail de trois médicaments, composé d’une hormone de croissance et de deux médicaments contre le diabète dont on vous épargne les noms à rallonge.

Tous ces médocs ont été donné à neuf volontaires âgés de 51 à 65 ans, pendant un an. Au bout de douze mois, la magie opère : leur âge biologique a reculé de 2,5 ans. Encore mieux, il est resté tel quel six mois après la fin de l’étude pour six personnes. Et le système immunitaire des participants montrait des signes de rajeunissement. Donc sans le vouloir, les gars ont quand même trouvé le moyen de nous faire rajeunir.

Retour vers le futur

Ne nous emballons pas trop vite, l’étude - publiée dans la revue scientifique Aging Cell - a ses limites. Non seulement les participants étaient tous de sexe masculin et de couleur blanche (donc pas très représentatifs de la population) mais ils n’étaient pas assez nombreux pour que les résultats soient légitimes. Mais bon, ça nous donne bon espoir de dégager nos crèmes antirides plus vite que prévu.