EXCLUSIF. Covid, secrets d’État

Paris, le 27 février 2020. Emmanuel Macron, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran (à g.), se rend à l’hôpital de la -Pitié-Salpêtrière, après le décès, la veille, du premier patient français victime du Covid.
Paris, le 27 février 2020. Emmanuel Macron, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran (à g.), se rend à l’hôpital de la -Pitié-Salpêtrière, après le décès, la veille, du premier patient français victime du Covid.

Ce fut une agréable soirée, riante et heureuse, sous les nuances rouge et or du théâtre Antoine, la scène des Grands Boulevards où Sartre fit jouer Huis clos. Une sortie pour qu'« Emmanuel s'aère », selon les confidences de Brigitte Macron à un proche. Ce vendredi 6 mars 2020, la pièce ne l'éloigne pourtant pas vraiment de son quotidien : Par le bout du nez se déroule… dans son bureau reconstitué de l'Élysée. Le comique François-Xavier Demaison y campe un chef de l'État qui, empêché de prononcer ses discours à cause d'une gêne nasale, se résout à recevoir un psychiatre. Le théâtre Antoine est dirigé par un ami des Macron, Jean-Marc Dumontet, dont le nom a circulé comme ministre de la Culture d'Élisabeth Borne. Il se joint au dîner qui suit la représentation, où Emmanuel Macron donne le cap – droit sur la tempête. « Le président a précisé que, malgré le coronavirus, la vie continuait et qu'il ne fallait pas (sauf pour les populations fragiles) modifier les habitudes de sortie, en suivant les règles d'hygiène », relatera Dumontet, dès le lendemain, sur son compte Twitter.

Pendant des mois, Le Point a enquêté, s'est plongé dans des centaines de documents exclusifs et de témoignages inédits. Auditions, perquisitions, mails, messages, notes confidentielles… révèlent une tout autre histoire que celle racontée au public, présentant la catastrophe comme une surprise impossible à prévoir et ayant pris de court le président à la mi-mars 2020. Par cette enquête, Le P [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles