Publicité

Expérimentation de la semaine de quatre jours au Royaume-Uni : le bilan est très positif

Une expérimentation de la semaine de quatre jours a été menée pendant six mois au Royaume-Uni. Les résultats, présentés aux parlementaires britanniques, sont très positifs.

Et si travailler moins nous permettait d’être plus productif ? La semaine de quatre jours est peut-être l’avenir du salariat. Pendant six mois, de juin à décembre 2022, 61 entreprises britanniques ont participé à la plus grande expérimentation jamais menée sur le sujet. Au total, ce sont 2 900 salariés qui ont vu leur temps de travail diminuer de 20%.

91% des entreprises veulent prolonger l’expérience

Les résultats de cette expérimentation, menée par l’ONG Days Week Pilot, ont été présentés, mardi 21 février, aux parlementaires britanniques. Une semaine de travail réduite aurait des effets significatifs sur le bien-être du personnel. Plus surprenant, le bilan est également positif du point de vue des entreprises : la semaine de quatre jours favorise, en effet, la rétention de salariés. Résultat, 91% des entreprises concernées ont choisi de continuer la semaine de quatre jours.

Les entreprises ont commencé l’expérimentation après la pandémie de Covid-19. Beaucoup envisageaient la semaine de quatre jours comme un moyen d’éviter potentiellement la disparition progressive de l’esprit d’entreprise causée par le 100% télétravail.

Une meilleure santé mentale des salariés

Moins d’anxiété, moins de stress, une meilleure santé mentale et même une meilleure santé physique, tels sont les premiers effets positifs relevés par l’étude sur les travailleurs. De fait, les salariés se sentent moins fatigués...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi