Publicité

Face à l’inceste, une soixantaine de personnalités interpellent Emmanuel Macron pour maintenir la Ciivise

Emmanuelle Béart, Anna Mouglalis ou encore Julie Gayet appellent Emmanuel Macron à pérenniser la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), dans une tribune publiée dans « Le Monde », ce jeudi 7 septembre.

L’extinction de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) ne passe pas. Créée en janvier 2021 pour « écouter et entendre les victimes d’inceste et de violences sexuelles », la commission d’enquête devrait fermer ses portes le 31 décembre prochain, à la fin d’un mandat de deux ans. Pourtant, l’ampleur de ce fléau ne faiblit pas. 160 000 enfants sont victimes d’agressions sexuelles chaque année, et un enfant meurt tous les cinq jours à la suite de violences sexuelles commises au sein de son cercle familial.

Dans ce contexte, une soixantaine de personnalités, telles qu’Emmanuelle Béart, Anna Mouglalis, Neige Sinno, Vanessa Springora, Judith Chemla, Lauren Bastide, Giulia Foïs ou encore Flavie Flament, signent une tribune dans « Le Monde », adressée à Emmanuel Macron, ce jeudi 7 septembre 2023. Tous·tes réclament le maintien durable de la Ciivise, pour accueillir la parole des victimes d’inceste.

Lire aussi >>  Entretien exclusif. - Emmanuelle Béart, victime d'inceste : « Pourquoi je me suis tue »

« En deux ans seulement, 25 000 témoignages ont été recueillis par la Ciivise »

« Le 23 janvier 2021, vous vous êtes adressé aux victimes de violences sexuelles dans leur enfance, aux femmes et aux hommes qui ont été violés ou agressés dans leur maison, dans leur école, dans un gymnase ou ailleurs, alors qu’ils n’étaient qu’une petite fille ou un petit...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi