Que faire face au ghosting ?

Pauline Bosquet
·2 min de lecture

Votre partenaire, avec qui vous entretenez une relation de quelques jours, semaines ou mois, ne répond plus à vos messages du jour au lendemain et disparaît sans donner la moindre explication. Cruel, et pourtant de plus en plus fréquent. Comment réagir face à ce mode de rupture qu’on appelle « ghosting » ? La psycho-praticienne Cécile Guérêt donne quelques conseils pour surmonter la disparition soudaine de l’autre. 

Cela fait plusieurs jours que vous lui envoyez des messages qui restent sans réponse ? Vous vous êtes sûrement fait ghoster. Le ghosting (de l’anglais « ghost », soit « fantôme ») est une manière de rompre le contact sans aucune explication. Du jour au lendemain, la personne ne donne plus signe de vie. Cette façon de disparaître de la vie de l’autre est d’une « violence inouïe », selon Cécile Guérêt, psycho-praticienneet autrice d’« Aimer c’est prendre le risque de la surprise » (Albin Michel, 2020). « C’est une rupture radicale qui témoigne d’un rapport consumériste et utilitariste dans le rapport à l’autre, comme on le voit dans d’autres relations sociales, comme par exemple dans le travail avec des licenciements brutaux ou des usines déménagées dans la nuit sans prévenir les ouvriers », explique-t-elle. Cette pratique très courante en amour existe depuis bien longtemps, mais semble s’être amplifiée avec les applications de rencontres qui proposent une profusion de partenaires possibles. D’après une étude américaine menée en 2018 sur 1300 participants(es) et publiée dans le « Journal of Social and Personnal Relationships », 25% ont déjà ghosté quelqu’un et 20% l’ont déjà été. 

Le ghosting arrive sans prévenir. « Chercher des signes avant-coureurs que l’on va se faire ghoster, c’est voir le ghosting comme une expérience uniforme, comme si toutes les personnes qui ghostaient le faisaient pour les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi