Publicité

"Je fais la..." : la stratégie de Marie Portolano face aux porcs sexistes

"Je fais la..." : la stratégie de Marie Portolano face aux porcs sexistes Marie Portolano - Soirée de lancement du Sidaction 2022 à la salle Wagram à Paris le 7 mars 2022. © Coadic Guirec/Bestimage - BestImage, COADIC GUIREC / BESTIMAGE
"Je fais la..." : la stratégie de Marie Portolano face aux porcs sexistes Marie Portolano - Soirée de lancement du Sidaction 2022 à la salle Wagram à Paris le 7 mars 2022. © Coadic Guirec/Bestimage - BestImage, COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Remarques et gestes "déplacés" sont légion dans le milieu de la télévision, épingle aujourd'hui Marie Portolano, dans son livre "Je suis la femme du plateau". L'occasion de passer au crible bien des anecdotes malaisantes.

"Vraiment ?". On se rappelle totalement de cette interrogation bien rhétorique de Michel Drucker sur le plateau de "Quelle époque !" quand la journaliste Marie Portolano s'est permise d'épingler en douceur le sexisme vécu dans le journalisme sportif des années et des années durant. Et oui Michel, le sexisme existe, même à la télé.

Preuve en est, le livre-témoignage que sort aujourd'hui la même Marie Portolano, journaliste bien connue des spectateurs de Canal + et Télématin : Je suis la femme du plateau. Dans cet opus au titre éloquent, celle-ci ne se prive pas de dénoncer les violences sexistes dans le milieu de la télévision et des médias. C'est ce sujet encore qu'est venue mettre en lumière Marie Portolano du côté de France Télé d'ailleurs.

Sur le plateau, la journaliste a mentionné une réflexion qu'un "patron" a pu lui faire lors d'un déjeuner pro : "J'aime bien faire l'amour sur un parking". Réflexion passionnante décochée par un collègue masculin et qui a plongé Marie Portolano dans une profonde introspection... Matinée d'angoisse.

Elle raconte.

"On a mis en place une stratégie !"

Cette remarque bien déplacée déployée lors d'un déjeuner pro, Marie Portolano l'envisage aujourd'hui comme une situation parmi bien (trop) d'autres : "Nous les femmes, on a mis en place une stratégie : la stratégie d'évitement. Qui consiste par exemple à rire, un rire gêné naturellement, quand on a très bien compris une...

Lire la suite


À lire aussi

Comment vivre après une relation toxique et violente ? Adeline Toniutti témoigne
"Ne pas dénoncer trop vite" : Marlène Jobert défend Gérard Depardieu
Trans, Céline Dion, bigoudis : on a vu la nouvelle pièce fantasque de Yasmina Reza