Publicité

Quand faut-il s'inquiéter si un enfant est constipé ?

La conduite à observer en cas de constipation chez l’enfant dépend de l’existence ou non d’autres signes cliniques, et de la persistance ou non du problème. L’alimentation, le stress, un médicament sont des causes fréquentes et bénignes de constipation. Mais d’autres causes plus graves (anomalies du tube digestif, mucoviscidose…) peuvent aussi intervenir. Sachez identifier quand il faut s’inquiéter de la constipation d’un enfant.

Quand la fréquence des selles est en deçà de trois défécations par semaine, que l’enfant peut difficilement évacuer les selles en raison de leur dureté, ou qu’il ne parvient pas du tout à aller à la selle, alors il y a constipation. Bénigne bien souvent, elle peut aussi traduire un problème de santé plus grave, informe la Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE). Selon le Manuel MSD, une consultation en urgence (SAMU, médecin) est indispensable si certains signes cliniques accompagnent la constipation, à savoir :

Certains symptômes associés à la constipation de l’enfant nécessitent de consulter le médecin dans la journée, sans que ce soit pour autant une urgence médicale absolue. Il s’agit de la présence de sang dans les selles de l’enfant, de brûlures à la miction laissant suspecter une infection urinaire favorisée par la constipation, ou encore d’une fièvre modérée et de nausées après le repas.

Les symptômes accompagnant la constipation pour lesquels il faut une consultation médicale dans la semaine

La constipation de l’enfant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite