Publicité

De plus en plus de femmes meurent de l'alcool selon une étude, quelles sont les raisons ?

Chaque année, la consommation d'alcool serait responsable d'environ 41.000 décès en France, selon une estimation de Santé publique France, publiée en 2019. Responsable de nombreuses pathologies comme les cancers et les maladies cardiovasculaires, l'alcool est la deuxième cause de mortalité évitable, après le tabac. Si en France ce phénomène toucherait davantage les hommes que les femmes (respectivement 30.000 décès chez les hommes attribuables à l’alcool par an, contre 11.000 chez les femmes), il n'empêche que ce fardeau sanitaire continuerait à prendre de l'ampleur chez les femmes, selon une étude américaine publiée dans la revue JAMA Network Open.

Pour leur recherche, les scientifiques ont analysé les données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), la principale agence fédérale en matière de protection de la santé publique et de sécurité publique des États-Unis. Ils ont observé les données relatives à plus de 600.000 décès liés à l'alcool, entre 1999 et 2020. Des décès notamment dus à des intoxications alcooliques, maladies alcooliques du foie, gastrites, cardiomyopathies alcooliques ou encore à des troubles mentaux et comportementaux liés à la consommation d'alcool, entre autres causes.

Les chercheurs ont alors constaté que le nombre de décès liés à l'alcool n'a cessé d'augmenter aux États-Unis au cours des 15 dernières années. Bien que la majorité concerne les hommes, l'écart avec les femmes se réduit, apprend-on. Entre 2018 et 2020, les décès liés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite