1 / 8

Bryony Owl

« Mon amie Ilana m’a poussé à arrêter de me raser partout. J’étais toujours paresseuse côté rasage et je me contentais simplement de recouvrir mes jeunes poils en portant des chemises à manches. Arrêter complètement semblait logique, mais je n’ai franchi le cap qu’après l’avoir rencontrée et constaté à quel point elle était confiante et insouciante à ce sujet. J’ai ensuite compris qu’on s’en foutait, put*** ! Ceux qui vous jugent à cause de ça ne méritent pas votre attention. Je n’ai rien contre ceux qui se rasent, mais j’ai personnellement ressenti une sensation de liberté. Un changement de paradigme qui m’a permis de lâcher prise et de me voir au naturel, en réalisant qu’il est magnifique d’accepter cette part de soi ! »
[Photo : Ben Hopper]

Ces femmes vont vous donner envie de vous laisser pousser les poils sous les aisselles

Les poils ont beau être parfaitement naturels, ils semblent toujours être sujet à débat.

Les femmes passent des heures et des heures à les éradiquer, les raser, les épiler, pour tout recommencer peu de temps après.

Du coup, le photographe Ben Hopper a décidé d’essayer de changer tout cela.

Sa collection de photos « Natural Beauty » (beauté naturelle) encourage les femmes à montrer leurs aisselles au naturel.

Le photographe fait appel à des femmes qui ont adopté une routine d’épilation courante avant de leur demander de se laisser pousser les poils sous les aisselles.

Elles sont étonnamment nombreuses à avoir accepté sa demande.

La collection a débuté en 2008 et a été publiée pour la première fois en 2014. Elle a aujourd’hui de nouveau été publiée, cette fois-ci avec des citations des participantes du projet qui partagent ainsi leur sagesse au sujet des poils et de la beauté.

Ben considère que le fait de voir suffisamment de femmes poilues permettra de normaliser la pilosité dans l’ensemble de la société.

« J’étais à la fois motivée car j’aime personnellement voir des femmes avec des poils sous les bras, mais également à cause d’une blague sur l’art moderne et contemporain, ou comment répéter quelque chose suffisamment permet de créer un impact », a-t-il confié à Metro.

Il a volontairement choisi des femmes qui ressemblaient à des mannequins et des actrices afin de contester davantage notre interprétation de la beauté.

« La culture actuelle a été sculptée par les célébrités, alors si vous prenez quelqu’un comme Kate Moss et qu’elle apparaît avec des poils sous les bras, de nombreuses femmes vont commencer à se laisser pousser les poils sous les aisselles », a-t-il ajouté.

« C’est là le but de ce projet, car toutes ces femmes ont une allure de mannequin, et les gens ne sont pas habitués à les voir ainsi. Elles ont soudainement des poils sous les bras, ce qui permet aux autres d’accepter ce look davantage. Ils sont plus enclins à reconsidérer la pilosité féminine ».

Ben confie qu’il souhaiterait prochainement travailler avec des célébrités réputées encourager la pilosité féminine, comme Madonna et Miley Cyrus.

« Plus les poils sous les aisselles seront visibles, moins ils resteront tabous. Les autres passeront directement à autre chose. Ça n’est rien. Rien d’important. Juste des poils », conclut-il.

Découvrez les images étonnantes suivantes ainsi que les avis de ces femmes à propos de cette expérience unique.

Lauren Sharkey