Publicité

Ferritine (analyses de sang) : élevée, basse, que signifie ce taux ?

Dotée d’un exceptionnel pouvoir de stockage, la ferritine permet également la régulation du métabolisme du fer, un oligo-élément indispensable à l’organisme. Son dosage sanguin — appelé ferritinémie — constitue l’un des examens de routine les plus fréquemment prescrits par les médecins. Un taux de ferritine inférieur ou supérieur aux normes de référence représente un outil de diagnostic majeur pour de nombreuses pathologies.

La ferritine est une macromolécule sphérique circulant naturellement dans le sang. Grâce à son exceptionnelle capacité à stocker, cette protéine spécifique constitue la principale réserve du fer au sein de l’organisme. Elle est également impliquée dans la régulation du métabolisme de cet oligo-élément essentiel (détoxification). Présente au niveau du foie, de la rate et de la moelle épinière, la ferritine est également détectée — dans de moindres proportions — dans le cœur, les poumons et les testicules. La concentration de la ferritine sérique reflète assez fidèlement les réserves de fer chez un individu. C’est la raison pour laquelle son dosage fait partie des analyses les plus couramment demandées par les praticiens pour explorer — si nécessaire — le statut martial de leurs patients. En outre, la ferritine est aussi un marqueur fiable de la phase aiguë de l’inflammation. Son taux tend à croître lorsque les macrophages sont activés.

Dans la majorité des cas, le médecin prescrit le dosage de la ferritine lorsqu’il suspecte une anémie par carence en fer, autrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite