Publicité

Fibromes utérins : la sédentarité pourrait-elle augmenter les risques ?

Les fibromes utérins, qui touchent 1 femme sur 4, sont “des tumeurs bénignes développées à partir du muscle de l’utérus", indique l'Assurance maladie. Cependant, ils peuvent être très difficiles à diagnostiquer, car 20 à 50 % des femmes présentant un fibrome de l’utérus ne souffrent d’aucun symptôme particulier. Par ailleurs, lorsqu’ils sont présents, les symptômes peuvent se traduire par des saignements anormaux, des douleurs pelviennes et abdominales, une constipation ou des hémorroïdes.

Selon une récente étude publiée dans la revue BMJ Open, être sédentaire plus de six heures par jour pourrait être associé à une hausse du risque de développer un fibrome utérin avant d’être ménopausée. Les chercheurs précisent cependant “qu’il s’agit d’une étude d’observation qui ne peut en tant que telle établir de facteurs de causalité.”

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs se sont appuyés sur les données d’une enquête de référence menée dans le sud-ouest de la Chine à Yunnan. L’étude s’est basée sur 6.623 femmes âgées de 30 à 55 ans, et non ménopausées. Avant de débuter l’étude, des informations sur les antécédents menstruels et reproductifs, l’utilisation de contraceptifs, les loisirs sédentaires, l'activité physique, l'alimentation, la taille et le poids des femmes participant à ces recherches ont été recueillies. Les participantes ont également été invitées à préciser le temps qu'elles consacraient aux jeux de société, aux écrans, à la lecture, au tricot et à d'autres activités (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite