Publicité

Fin de vie : Line Renaud défend la liberté de "choisir sa mort"

Fin de vie : Line Renaud s'exprime à coeur ouvert
(Légende : Line Renaud lors du 18ème dîner du Sidaction au Pavillon Cambon à Paris, le 23 janvier 2020) - Abaca, Nasser Berzane
Fin de vie : Line Renaud s'exprime à coeur ouvert (Légende : Line Renaud lors du 18ème dîner du Sidaction au Pavillon Cambon à Paris, le 23 janvier 2020) - Abaca, Nasser Berzane

"Je suis arrivée à un âge où on est plus près de la fin que du début". Devant les caméras de "Sept à huit", Line Renaud, 96 ans bientôt, s'est confiée sur la façon dont elle envisage... La fin de sa vie. Sans aucun tabou.

La fin de vie, un tabou ? Pas pour Line Renaud . A 95 ans, et bientôt 96, la marraine des Français s'est livrée comme jamais sur la manière dont elle envisage son avenir. Et avec lui, sa finitude. Sans le moindre pathos, la chanteuse chère à Dany Boon a privilégié une parole tout à fait sereine. Qui pourrait en apaiser plus d'un.

Elle raconte ainsi devant les caméras de Sept à huit, face à Audrey Crespo-Mara : "Je suis arrivée à un âge où on est plus près de la fin que du début ! Si je dois souffrir, je veux partir tout de suite. C'est mon ultime liberté, choisir sa mort. On a choisi sa vie, on doit pouvoir choisir sa mort"

"Quand il n'y a vraiment plus rien à faire, que la médecine est d'accord, pourquoi prolonger la souffrance ?", s'interroge encore la nonagénaire : "Aujourd'hui ne bouge pas de ma maison. C'est bien spécifié, je veux rester ici, être dans mon lit, dans ma chambre, avec la jolie vue sur Paris et mourir ici"

Une parole qui a beaucoup fait réagir. Comme ont pu le faire les dernières paroles de Françoise Hardy à propos de ce même tabou : "prolonger", ou non, "la souffrance". Pour rappel, la chanteuse de 80 ans a interpellé le président Emmanuel Macron dans une lettre, l'invitant à "permettre aux Français très malades et sans espoir d'aller mieux de faire arrêter leur souffrance quand ils savent qu'il n'y a plus aucun soulagement possible"...

"Un jour, il faut partir"

Line Renaud,...

Lire la suite


À lire aussi

Sensible, poétique, féministe : ce roman graphique est une merveille de douceur
Victime de violences sexuelles, Jeanne Mas veut qu'on "éduque les hommes"
C'est sûr, Sydney Sweeney sera la future reine des comédies romantiques