Comment en finir avec l'acné de l'adulte ?

© Imaxtree

Avoir des boutons à 15 ans, c’est pas marrant, mais, à 30 ans, c’est insupportable. Or, 40% des femmes de 20 à 40 ans se plaignent d’en avoir régulièrement. Heureusement, il y a des solutions pour faire peau nette. Explications de la dermatologue Nadine Pomarède et conseils de Juliette Levy d'Oh My Cream.

Pourquoi de l'acné à 30 ans, alors que je n’en ai pas eu ado ?

Il est possible de présenter des poussées d’acné à l’âge adulte sans en avoir eu à l’adolescence. Les responsables ? Des soins cosmétiques mal adaptés, le stress, la grossesse, les cycles et les variations hormonales (on parle ici d'acné hormonale)… Chez l’adulte, l’acné se manifeste autrement que chez l’adolescent : les points noirs font place à des boutons rouges, sur la mâchoire inférieure chez la femme, et dans le dos chez l’homme. Avec l’âge, les glandes sébacées s’atrophient, si bien que, au-delà de la cinquantaine, les cas d’acné sont très rares.

Acné tardive : je traite comment ?

Tout dépend de votre acné. Sur les lésions inflammatoires, utilisez des antibiotiques locaux ou par voie orale, prescrits par votre dermatologue. Le zinc marche bien pour celles qui ont des poussées en fonction de leurs cycles. Sur les microkystes, les crèmes à base de vitamine A sont très efficaces. Certaines pilules peuvent constituer un bon traitement hormonal contre une acné modérée (à acter avec un professionnel).

Traiter les rides et l’acné en même temps, est-ce possible ?

Oui. Les crèmes aux AHA (Effaclar K de La Roche-Posay, Crème AHA 15 NeoStrata), qui exfolient la peau en douceur, ont une action sur les points noirs, les pores dilatés et sur les lésions microkystiques, mais aussi sur l’éclat de la peau et la prévention du vieillissement cutané.

Lire...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi