Publicité

Florent Pagny, épinglé par le fisc : "Au début, il ne voulait pas chanter "Ma liberté de penser""

Ce vendredi 1er septembre 2023, Florent Pagny est à l'honneur sur TF1 avec l'émission "Avec Florent Pagny, tout le monde ELA". L'occasion de rendre hommage au chanteur, qui se bat contre un cancer du poumon. Chanteur emblématique, ce dernier s'est aussi bien illustré pour sa musique que pour sa longue bataille avec le fisc, qui lui avait d'ailleurs inspiré l'une de ses chansons cultes.

French singer Florent Pagny smiles during the presentation of the new
Florent Pagny, épinglé par le fisc : "Au début, il ne voulait pas chanter "Ma liberté de penser"". (Photo by FRANCK FIFE/AFP via Getty Images)

En mars 2003, il y a déjà de cela vingt ans, Florent Pagny faisait beaucoup rire les auditeurs et les auditrices avec son tube "Ma liberté de penser". Ecrite par Lionel Florence et composée par Pascal Obispo, la chanson fait référence aux démêlés du chanteur avec le fisc français. Lorsque les paroles sont écrites, en 2003, des investigations sont en cours mais la justice n'a pas encore tranché. Finalement, deux ans plus tard, en 2005, l'artiste sera condamné pour "fraude fiscale". Un jugement finalement adouci l'année suivante par la cour d'appel.

Vidéo. La minute de Florent Pagny

"Je me suis séparé de ma collection de voitures à cause des impôts"

En 2017, Florent Pagny avait pris la décision de s'installer au Portugal, sans cacher la raison derrière son choix. "La vie est extraordinaire là-bas. Mais j'y vais aussi pour de vraies raisons fiscales. Pas d'impôts sur l'héritage et sur la succession. Pas d'impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné mais j'espère y arriver. Et pendant dix ans, pas d'impôts sur les royalties (les droits touchés par les artistes; ndlr). Et donc beaucoup d'artistes se disent que ça peut valoir le coup", confiait-il à l'époque au Parisien. "Les Italiens viennent d'adopter les mêmes règles. Et Macron, dans le genre "ça rime avec pas con", je l'ai entendu dire que ça ne serait pas con. Changez les règles pour que les gens reviennent. On pourrait très bien vivre en France."

Quatre ans plus tard, en 2021, il annonçait à Gala sa volonté de "redevenir résident français", en compagnie de son épouse Azucena. Mais avant cela, le chanteur avait dû faire quelques sacrifices pour régler sa dette auprès des impôts français. "J'avais une très belle collection de sept véhicules - une tuerie - dont j'ai dû me séparer aux enchères à cause des impôts. À l'époque j'ai juste récupéré ma mise et aujourd'hui ça vaudrait dix fois plus", avait-il regretté dans les colonnes du magazine Homme Deluxe.

""Ma liberté de penser", c’est tellement drôle, tellement français..."

Dans sa tourmente, Florent Pagny a pu s'estimer heureux de pouvoir toujours compter sur ses fans, mais aussi sur son entourage. Dans les colonnes du Parisien, son grand ami Pascal Obispo, connu pour sa générosité et avec qui il a si souvent collaboré, racontait : "Il n’y avait plus rien chez lui. J’ai racheté ses meubles, je les lui ai loué pour un euro et il m’a remboursé quand il a pu. C’était une évidence de l’aider, la moindre des choses. Il a cru en moi comme compositeur alors que sa maison de disques ne voulait pas travailler avec moi."

C'est également ensemble qu'ils ont créé le tube "Ma liberté de penser". "Tout en étant au volant, j’ai commencé de la main droite à écrire tout ce qui me venait en tête sur ce que l’on avait pu lui prendre, la télé, le canapé, les voitures… Quand je suis arrivé, j’avais les trois quarts du texte. Je l’ai envoyé à Pascal Obispo en me disant : il va se foutre de ma gueule. Et en fait, Pascal a rapidement fait la mélodie", se rappelle Lionel Florence, auteur de la chanson. Le plus dur pour les deux hommes a été de convaincre Florent Pagny d'interpréter le résultat : "Au début, il n’en voulait pas, se souvient Obispo. Il disait 'Je suis dans leur viseur, on va mettre de l’huile sur le feu.' C’est moi qui ai insisté. Et il l’a chanté. Il l’a fait exactement comme elle devait l’être. C’est un grand chanteur français, Florent, un artiste extrêmement populaire, dans la lignée d’un Sardou, avec de la gouaille. Pour moi, il représente beaucoup plus l’esprit français que Johnny. Ma liberté de penser, c’est tellement drôle, tellement français… Le Français est un râleur." Et si la chanson a été beaucoup critiquée, elle a malgré tout été un succès commercial.

Vidéo. Florent Pagny sort son nouvel album "2Bis"

À lire aussi :

>> Florent Pagny atteint d'un cancer : il a découvert sa maladie pendant le tournage de The Voice

>> Couples mythiques : Florent Pagny et Azucena Caamaño, le goût du bonheur

>> Cancer, impôts, enfance, carrière... : Florent Pagny se livre comme jamais dans son autobiographie