Publicité

Elles font le vin : Carine Bailleul, cheffe de caves des champagnes Castelnau

Carine Bailleul, cheffe de caves des champagnes Castelnau, incarne parfaitement le rôle complexe et artistique d’un compositeur et chef d’orchestre. Son engagement à garantir le style distinctif des cuvées de Castelnau révèle une approche méticuleuse et passionnée, où chaque détail compte.

Originaire de la Drôme, Carine Bailleul ne se destinait pas franchement aux métiers du vin. Elle voulait être infirmière, et c’est par un concours de circonstances qu’elle se retrouve en stage chez Jaillance, producteur de Clairette de Die. Elle y découvre le job d’œnologue et c’est une révélation ! De fil en aiguille, après un BTS en Industrie agroalimentaire, elle débarque à Reims pour obtenir un diplôme national d’œnologie. Elle entre chez Castelnau en 2003 : « C’était le bon endroit, une coopérative avec des valeurs humaines fortes. On y fait le vin non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour les adhérents, avec une dimension sociétale et des valeurs. »
 
Peu à peu, elle se forme, apprend et gravit les échelons, jusqu’à cette passation entre Élisabeth Sarcelet et elle. Cette dernière, cheffe de caves depuis de nombreuses années, lui a appris la valeur du temps sans pour autant négliger de s’inscrire dans certains changements comme ceux qu’impose le climat. « J’aime me référer à l’année 2003, une année chaude qui nous a enseigné que la maturité des raisins et les polyphénols influencent la conservation. Je ne m’inquiète pas nécessairement pour la durée de conservation, bien que les profils puissent évoluer, la transition se fera naturellement. Chaque année, nous introduisons un peu de vin sans fermentation malolactique pour maintenir une fraîcheur accrue. On peut agir sur les dates des vendanges (plus...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi