Publicité

Les Français font de moins en moins l'amour : comment expliquer cette baisse de l'activité sexuelle ?

Les Français se détournent-ils de la sexualité ? Réalisé pour la marque de sextoys Lelo dans le cadre de son baromètre sur la sexualité des Français et Françaises, un *sondage mené par l’Ifop auprès d’environ 2.000 personnes estime que “la proportion de Français(es) ayant eu un rapport au cours des 12 derniers mois n’a jamais été aussi faible en cinquante ans”, ce taux s’élevant à 76%, “soit une baisse de 15 points depuis 2006 (étude CSF)”. De même, la fréquence des rapports aurait diminué chez les Français, où en 2024, 43% des Français(es) rapportent avoir une activité sexuelle hebdomadaire, contre 58% en 2009.

Mais toutes les catégories d'âges sont-elles touchées de la même manière ? Selon les résultats du baromètre, cette “fatigue sexuelle” serait particulièrement présente chez les jeunes générations sexuellement initiées (c’est-à-dire ayant déjà eu un rapport sexuel). En effet, “52% seulement des jeunes (initiés) de moins de 25 ans ont en moyenne un rapport sexuel par semaine, ce qui est nettement en deçà des personnes âgées de 25 à 50 ans”.

Selon les résultats de l’enquête, cette “inactivité sexuelle” touche fortement les jeunes adultes. En effet, 28% des 18-24 ans ayant déjà eu un rapport par le passé reconnaissent ne pas avoir eu de rapport lors de l’année écoulée. Un taux 5 fois plus élevé qu’en 2006, analysent les auteurs.

Cette “récession sexuelle” ne serait pas un épiphénomène français, mais se confirme depuis une quinzaine d’années outre-Atlantique, mais aussi chez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite