Publicité

La France à l’honneur des Critics Choice Awards

En marge du raz-de-marée Oppenheimer, qui a raflé pas moins de huit récompenses, et de Barbie et ses six trophées, les Français n’ont pas démérité aux Critics Choice Awards, dans les catégories Langues étrangères.

Après son succès aux Golden Globes, Anatomie d'une chute de Justine Triet a remporté le prix du meilleur film en langue étrangère. La dernière Palme d'or, qui retrace le procès d'une femme accusée d'avoir tué son mari, ambitionne maintenant de tirer son épingle du jeu aux Oscars. A la suite du discours au vitriol de la réalisatrice contre Emmanuel Macron en recevant son prix au palais des festivals, son long-métrage n'avait pas été retenu pour concourir au meilleur film en langue étrangère. Les sept professionnels de la commission du CNC lui ont préféré La Passion de Dodin Bouffant de Tran Anh Hung. Cependant, Justine Triet a toutes ses chances pour être nommée dans la catégorie meilleur cinéaste et Anatomie d'une chute aux Oscars du meilleur film, meilleur scénario original, ou encore meilleure actrice pour Sandra Hüller.

Le film était également nommé pour le Critics Choice Awards du meilleur jeune acteur (Milo Machado Graner) et de la meilleure actrice (Sandra Hüller).

La série Netflix de George Kay et François Uzan, Lupin, avec Omar Sy en personnage principal, a lui décroché le prix de la Meilleure série en langue étrangère.

Côté américain, Oppenheimer remporte notamment le prix du Meilleur film et du meilleur acteur dans un second rôle, incarné par Robert Downey Jr, et du meilleur réalisateur, Christopher Nolan. Barbie décroche quant à lui notamment le prix du meilleur scénario original, signé par Greta Gerwig et Noah Baumbach, ainsi que celui de la meilleure chanson, I'm Just Ken, et de la meilleure direction artistique. Le prix du meilleur acteur a été décroché par Paul Giamatti pour son rôle dans Winter Break, et de la meilleure actrice par Emma Stone, pour sa performance dans Pauvres créatures.