Publicité

En France, les discriminations ont baissé depuis 20 ans, mais les violences perdurent

Le premier rapport de l’Observatoire des inégalités sur les discriminations souligne une société moins sexiste, moins homophobe et moins raciste que vingt ans auparavant. Mais, dans les faits, « les manifestations les plus violentes » continuent d’augmenter.

Contre toute attente, le racisme et l’ homophobie seraient en recul en France, même si la société reste toujours aussi violente dans ses intolérances. C’est en tout cas le constat du tout premier rapport complet de l’Observatoire des inégalités sur le sujet, publié ce mardi 28 novembre. Même si dans les chiffres, près d’un Français sur cinq déclare avoir été victime de discriminations ces cinq dernières années, selon les données 2019-2020 de l’Insee, reprises par l’organisme. Le rapport évoque de manière chiffrée les discriminations liées à la couleur de peau, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle ou même l’appartenance syndicale… L’ambition de ce rapport est en soi de livrer une cartographie des discriminations en France.

« Une société française plus ouverte et tolérante »

La Commission nationale consultative des droits de l’homme indique d’ailleurs que 60 % des personnes interrogées ont déclaré n’être « pas du tout racistes », soit deux fois plus qu’en 2003. De même, on compte trois fois moins de Français qui estiment qu'il y a des « races supérieures » : 5 % aujourd'hui contre 14 % auparavant. Dans les colonnes de « Libération », la directrice des études Anne Brunner dépeint « une société française plus ouverte et tolérante aujourd’hui qu’il y a vingt ans ».

>> Lire aussi« Discriminations au travail : les femmes en première ligne »

Les combats féministes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi