Publicité

Gérald Darmanin : le ministre déclare que la France « n’accueillera pas de migrants qui viennent de Lampedusa »

Ce mardi 19 septembre, Gérald Darmanin était reçu sur le plateau du JT de TF1 pour clarifier la situation concernant l’arrivée de plusieurs milliers de migrants sur l’île italienne de Lampedusa entre le 11 et le 13 septembre.

La semaine dernière, plus de 8 000 migrants, arrivés par bateaux, ont débarqué sur les côtes de l’île italienne de Lampedusa en l’espace de deux jours. Une arrivée massive qui n’a pas manqué de susciter de fortes réactions chez les partis d’extrême droite européens. La patronne de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé quant à elle à « une réponse européenne ». Ainsi, ce lundi, Gérald Darmanin s’est rendu à Rome pour y rencontrer son homologue italien et discuter de la position de la France face au sort de ces milliers de gens. Interrogé par Gilles Bouleau, le ministre de l’Intérieur a évoqué une volonté de « fermeté ».

Ce dernier a notamment affirmé qu’il n’y aura pas de camp de migrants à Menton, à proximité de la frontière italienne et a annoncé le renforcement des gendarmes et policiers sur place, avec l’arrivée prochaine de 200 effectifs supplémentaires . « La France va aider l’Italie à tenir sa frontière pour empêcher les gens d’arriver et pour ceux qui sont arrivés, nous devons appliquer les règles européennes », assurait-il déjà ce lundi à l’antenne d’Europe 1. Gérald Darmanin a tout de même précisé que l’Hexagone accueillera bien « ceux qui doivent l’être, les persécutés ». Ainsi, selon les principes démocratiques de la France, les réfugiés politiques pourront bel et bien être accueillis sur le territoire.

Gérald Darmanin évoque le Projet de loi...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi