Publicité

Accusations de viol et d'agressions sexuelles à l'encontre de Gérard Miller : il réagit dans un communiqué

Gérard Miller est accusé d’agressions sexuelles et d’un viol, dont certains sous hypnose, par plusieurs femmes, comme le révèle l'enquête menée par nos journalistes Alice Augustin et Cécile Ollivier. Le célèbre psychanalyste a réagi dans un communiqué relayé par BFMTV.

Gérard Miller sort du silence. Le célèbre psychanalyste de 75 ans est accusé par plusieurs femmes, dont Muriel Cousin, d’agressions sexuelles et d’un viol perpétrés lors de séances d’hypnose, comme le révèle notre enquête à retrouver en kiosque ce jeudi 1er février. Dans un communiqué relayé mercredi 31 janvier par BFMTV, l’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier déclare : « Il n’y a jamais eu quoique ce soit qu’on puisse qualifier d’agression sexuelle ou, pire, de viol ». « En ce qui concerne précisément les femmes qui me mettent en cause, si quelque chose leur a déplu lorsqu’elles étaient avec moi, je n’ai aucune hésitation à l’affirmer : rien de ce que j’ai perçu ne m’indiquait qu’elles voulaient mettre un terme à la situation, car sinon à l’instant même j’y aurais mis un terme », poursuit-il, avant d’évoquer des rencontres et des relations qui s’inscrivent dans « un rapport inégalitaire ».

Pour illustrer ses propos, Gérard Miller revient sur l’émergence du mouvement #MeToo : « Des paroles essentielles ont émergé, qui remettent en cause la façon dont les rapports hommes-femmes sont constitués dans notre société, sur la base d’une incontestable domination masculine », écrit le psychanalyste.

Un « homme de pouvoir »

Les faits dénoncés dans notre enquête remonteraient aux années 1990 et 2000 et auraient été perpétrés au sein de son cabinet ou à son domicile. Gérard Miller, lui,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi