Gaslighting médical : quel est ce phénomène subi par certains patients chez le médecin ?

"C'est dans votre tête", "Il n'y a rien d'anormal sur le plan médical"... Des phrases à l'apparence anodines mais qui peuvent avoir un réel impact sur la santé mentale des patients qui les entendent. Ce comportement malheureusement courant, appelé "gaslighting" médical, donne aux patients, en particulier aux femmes, le sentiment d'être rejetés.

Le gaslighting médical, tel que rapporté par le New York Times, consiste à nier les symptômes d'un.e patient.e, conduisant à des erreurs de diagnostics et pouvant, à terme, avoir de lourdes conséquences. "Ce terme désigne le cas où un professionnel de la santé rejette ou invalide les préoccupations ou les symptômes d'un patient", explique à Women's Health, Jennifer Sebring, chercheuse scientifique à l'Université du Manitoba (Canada).

Ce n'est pas tout : cette pratique dangereuse impacterait en partie les femmes. "En raison de l'omniprésence du message selon lequel la douleur est un élément normal de la féminité, nous avons un problème systémique, sociétal, dans lequel nous ne savons pas tous, y compris les médecins, faire le tri entre le normal et l'anormal en matière de santé féminine", souligne Erin Jackson, avocate spécialisée dans les soins de santé dans les colonnes de Health.

Maladie cardiaque qualifiée d'anxiété, kystes ovariens considérés comme des "douleurs menstruelles normales"... Certains problèmes de santé des femmes sont susceptibles d'être mal diagnostiqués ou rejetés par les médecins. C'est ce qui est arrivé à Maria Garcia, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles