Publicité

"Les gens se réveillent !" : Jodie Foster évoque l'affaire Depardieu

"Les gens se réveillent !" : Jodie Foster évoque l'affaire Depardieu - Abaca
"Les gens se réveillent !" : Jodie Foster évoque l'affaire Depardieu - Abaca

Elle aussi, a bien connu le sexisme de l'industrie cinématographique, et plus précisément celui de Hollywood. L'immense Jodie Foster s'est exprimée sur l'affaire Depardieu. Avec la conviction d'une Clarice Starling.

Quiconque a vu l'excellent documentaire de Yal Sadat, Jodie Foster - Hollywood dans la peau, connaît l'engagement de Jodie Foster : interpréter une victime de viol dans le film Oscarisé Les accusés, une (brillante) femme qui sauve les femmes dans Le silence des agneaux, survivre, aussi, à des années de sexisme vécues en tant qu'enfant star, puis jeune comédienne dans un Hollywood pas encore bousculé par la révolution #MeToo...

Jodie Foster n'hésite jamais à prendre la parole (le plus souvent dans un français d'une perfection qui frise l'insolence), et elle l'a encore démontrée sur les ondes de France Inter, en s'exprimant, face à Léa Salamé, sur l'affaire Depardieu. On l'écoute : "Quand j'étais jeune, c'était un monde différent, où les femmes avaient l'impression qu'elles n'avaient pas le droit de dire non. C'est une génération différente."

"C'est bien que les gens se réveillent !"

Une prise de parole remarquée

"C'est une génération qui est différente. On avait pu le voir aux Etats-Unis où il a commencé. C'est bien. Réveillez vous !", a encore poursuivi l'actrice Oscarisée. Faisant très certainement allusion au mouvement #MeToo, initié en 2017 au sein de "l'usine à rêves". Le cinéma français connaitrait-il aujourd'hui son #MeToo ? 4 ans après la prise de parole de Adèle Haenel, et à l'heure des témoignages de Judith Godrèche, on s'interroge.

Aux mots de Jodie...

Lire la suite


À lire aussi

"Oui, il faut parler !" : Isild le Besco accuse Benoît Jacquot de violences
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper
4 ans après Adèle Haenel, Judith Godrèche va-t-elle bousculer les César ?