Gigi Hadid se confie sur son corps post-partum et ça fait du bien

Margaux Ravard
·2 min de lecture

Dix semaines après son accouchement, Gigi Hadid fait la couverture de « Vogue », plus belle que jamais. La maternité l'a changée pour le meilleur : le mannequin accepte son corps tel qu’il est.

En une du magazine « Vogue » du mois de mars, le mannequin de 25 ans a posé dix semaines après la naissance de sa petite Khai. Elle s’était déjà confiée sur l’épreuve de l’accouchement dans les colonnes du magazine féminin. Sans complexes, la jeune femme ne se laisse dicter aucune injonction physique. Grossesse oblige, l’aînée de la famille Hadid a pris quelques kilos et ne fait plus une taille 34. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre une carrière de mannequin, explique-t-elle : « Je sais que je ne suis pas aussi menue qu’avant, mais je suis aussi très réaliste. Je pense que c'est une bénédiction de cette époque. Quiconque dans la mode m'assure que je dois absolument rentrer dans une taille 34 peut aller se faire voir. »

En phase avec son corps

La jeune maman n’a pas hésité à accepter la requête de « Vogue », loin d’être touchée par le regard des autres : « Je me suis dit : "Ouais, je vais le faire mais je ne vais évidemment pas pouvoir rentrer dans une taille 34, et je n'ai pas non plus, à ce stade, l'impression que j'ai besoin de revenir à ça." » Cette nouvelle relation avec son corps permet aussi à Gigi Hadid de mieux envisager la maternité. Le mannequin, bien dans sa peau, se concentre d’abord sur son bien-être : « Je me dirige vers des choses qui me semblent plus stables que de me retrouver dans un pays différent chaque semaine », poursuit-t-elle.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi