Grève : une nouvelle mobilisation programmée, la date a été fixée

Stephane Lemouton / Bestimage

Après le jeudi noir, le mardi noir ? Alors qu'une première mobilisation s'est tenue le 19 janvier 2023 en France, l'intersyndicale a décrété dans la foulée une nouvelle grève interprofessionnelle et nationale contre la réforme des retraites. Comme le rapporte Franceinfo le jour-même, la date a été arrêtée au 31 janvier 2023. Au départ, la CGT de Philippe Martinez aurait porté son dévolu sur le 26 janvier 2023 mais la CFDT l'a finalement emporté. Les huit principaux syndicats français se sont réunis en "intersyndicale" pour déterminer la suite donnée aux manifestations du 19 janvier 2023. Cette nouvelle date de grève a été fixée ainsi afin de donner une échéance suffisamment lointaine pour laisser le temps de déposer de nouveaux préavis de grève et "remobiliser sur le terrain", ajoute la radio publique. À noter que d'autres appels à manifester pourront avoir eu lieu localement le 23 janvier 2023, à l'occasion de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres.

D'après les syndicats, la mobilisation nationale du 19 janvier 2023 contre la réforme des retraites a été suivie par deux millions de manifestants, dont 400.000 à Paris. De son côté, le ministère de l'Intérieur a annoncé 1,2 million de personnes dans les cortèges, dont 80.000 à Paris. Au micro de RMC, vendredi 20 janvier 2023, Laurent Brun (CGT Cheminots) a prévenu que d'autres mouvements sociaux auraient lieu à la SNCF, outre les appels à la grève du 31 janvier 2023. "Nous travaillons sur l’élévation du niveau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite