'Surtout, dites-leur..." : les derniers mots de Grégory Lemarchal avant de mourir révélés

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il y a 15 ans, Grégory Lemarchal, rendu célèbre par sa victoire lors de la Star Academy 4, est décédé après un long combat contre la mucoviscidose. La perte du jeune chanteur à la voix d’or à seulement 23 ans avait ému la France entière. 15 ans après sa disparition, La Maison Grégory Lemarchal, dédiée aux patients atteints de mucoviscidose, a ouvert ses portes à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). À cette occasion, Pierre Lemarchal, le père de Grégory Lemarchal, a fait de rares confidences sur la mort de son fils, comme le rapporte France Dimanche. "L'un de ses derniers mots, c'était à une amie à son chevet, on était là et il a dit : 'Surtout, dites-leur de ne jamais baisser les bras'. Il pensait toujours aux autres, c'était le message qu'il voulait faire passer à tous ceux qui souffrent de cette maladie, ne vous interdisez rien, tant que c'est possible." Des mots lourds de sens qui ont sûrement encouragé le développement de l'association, et la construction de la Maison Grégory Lemarchal.

Depuis son décès, sa famille continue son combat contre la mucoviscidose. L'association Grégory Lemarchal finance des programmes de recherche et aide les patients atteints par la maladie. Aujourd'hui, c'est une nouvelle étape qui est franchie avec l'inauguration de la Maison. Dans Le Parisien, Pierre Lemarchal avait donné quelques explications à ce sujet : "On est parti d'un constat. Dans les hôpitaux, on soigne, très bien même ! Mais il manque quelque chose : l'aspect humain. Lorsqu'on a des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles