Publicité

Grippe, gastro, angine : hausse de cas, vaccination… Pourquoi ces maladies risquent d’être plus virulentes cet hiver

Les maladies hivernales comme les angines, rhinopharyngites et autres virus respiratoires frappent déjà l’Hexagone de plein fouet. En effet, au cours de la semaine du 19 au 25 septembre, "le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 127 cas pour 100.000 habitants", remarque le réseau Sentinelles dans son dernier bulletin de surveillance des IRA. Un taux largement en augmentation par rapport à la semaine précédente (93 cas pour 100.000).

Depuis quelques semaines, les professionnels de santé ont constaté une hausse des cas de pathologies inflammatoires et de gastro-entérites : "Outre les angines et les rhinopharyngites, il faut s’attendre dans les prochaines semaines au retour des épisodes de gastro-entérite. Mais aussi et surtout de la grippe saisonnière, en co-circulation avec le Covid-19", prévient le Dr Duquesnel, médecin généraliste, dans une interview accordée à 20minutes.

Le relâchement des gestes barrières serait l’une des raisons pour lesquelles les virus tels que la grippe repartent de plus belle. "Pendant 2 ans, la grippe s'est tenue à distance, grâce aux mesures barrière que l'on a mises en place contre le Covid. Cette année, on aura du mal à maintenir un même niveau de protection. Face à ce relâchement, il y a un risque sérieux d'épidémie de grippe", alerte le professeur Alain Fischer, professeur d'immunologie, le 28 septembre dans les colonnes du Parisien.

Alors que la campagne de vaccination (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite