« Grosses difficultés » : la PMA, un parcours éprouvant pour les couples de femmes

·1 min de lecture

Certaines associations dénoncent une « absence de moyens, qui a pour répercussion un ralentissement des délais », qui s’explique notamment par le gouvernement qui a « sous-estimé la demande ».

Des associations de défense des droits des personnes LGBT appellent à l'augmentation des moyens et à l'amélioration de la prise en charge des couples de femmes ayant recours à la procréation médicalement assistée (PMA), à l'occasion de la journée de la visibilité lesbienne qui a lieu ce mardi.

Lire aussi >> PMA, mères porteuses, greffe d'utérus... le bouleversement de la reproduction vu par l'obstétricien René Frydman

Plus de huit mois après la promulgation de la loi bioéthique permettant aux couples de femmes et aux femmes célibataires de recourir à la PMA, « toutes les femmes n'ont pas encore accès à une prise en charge en France alors qu'elles correspondent aux critères légaux », regrette dans un communiqué l'association Les enfants d'arc-en-ciel (EAC). « Impossibilité d'obtenir un rendez-vous, ou bien dans plusieurs années, conditions d'âge restreintes », détaille-t-elle.

L'association réclame aussi au gouvernement la suppression des « conditions arbitraires et illégales ajoutées par les Cecos » (centres d'études et de conservation des œufs et du sperme humain) comme « la limite d’âge abaissée » par rapport à celle fixée légalement ou encore « les preuves de vie commune exigées ».

Un droit « en danger »

D’une manière générale, les femmes lesbiennes subissent de « grosses difficultés » au cours de leur parcours de PMA, qui s’expliquent par une « absence de moyens, qui a pour répercussion un ralentissement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Johanna Luyssen aux détracteurs de la "PMA pour toutes" : "Qu’est-ce qui vous angoisse là-dedans ?"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles