Gui

·1 min de lecture

Présentation du gui

Surnommé par les Celtes "la plante qui guérit tout", le gui était déjà utilisé du temps des druides pour soulager certains maux. On le retrouve dans de nombreuses mythologies celtes, germaniques et antiques. Cette plante semi-parasite, que l’on retrouve sur une quarantaine d’espèces d’arbres telles que les chênes, les pommiers, les peupliers, les tilleuls ou encore les saules, pousse sur tout le continent européen. Le gui se développe en hiver, autour des arbres dépourvus de leurs feuilles. Cette plante se caractérise par ses feuilles ovales disposées par paire et ses petites baies blanches ou jaunes, qui sont toxiques pour les êtres humains.

Propriétés et bienfaits du gui

Durant l’Antiquité et le Moyen Âge, le gui était utilisé pour soulager les infections respiratoires, les troubles liés à l’hypertension artérielle et comme anti-spasmodique.

Aujourd’hui, le gui reste utilisé en phytothérapie dans plusieurs pays d’Europe pour réguler le rythme cardiaque, et dans la médecine traditionnelle chinoise pour apaiser les douleurs liées à l’arthrite. Ses vertus anxiolytiques sont également mises en avant pour soulager les angoisses et les maux de tête.

Depuis les années 20, le gui est aussi au centre d’une thérapie pour traiter le cancer qui est utilisé dans plusieurs cliniques en Suisse et en Allemagne. Il s’agit d’administrer aux patients atteints de cancer des préparations à base de gui, par injection intramusculaire (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Menthe poivrée
Échinacée
Argousier
Maca
Stévia

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles